L'association L214 demande la fermeture d'un élevage de poules de l'Oise

L214 a rendu publique une enquête sur un élevage de poules situé à Chambly dans l'Oise. D'après l'association, l'élevage rassemble 200 000 poules entassées dans des conditions déplorables.

Les poules en cage filmées dans un élevage de l'Oise par l'association L214
Les poules en cage filmées dans un élevage de l'Oise par l'association L214 © L214
Des poules mortes qui se "décomposent au milieu des vivantes", des poux sur les œufs, et des souris mortes "un peu partout dans l'élevage". Voici le constat effectué par l'association L214 après avoir réalisé une enquête sur le Domaine du Mesnil Saint Martin, élevage situé à Chambly dans l'Oise. 

L'association de défense des animaux a réussi à s'introduire dans l'élevage pour filmer des images fin septembre et mi-octobre. Elle parle d'un élevage intensif de 200 000 poules pondeuses dont "l'état sanitaire est déplorable."
 
"Les images de cet élevage de l’Oise sont révoltantes. Elles sont, hélas, représentatives de l’élevage des poules en cage. Une grande partie de l’industrie agroalimentaire a pris sa part de responsabilité en s’engageant à ne plus utiliser les œufs en batterie. C’est maintenant au législateur d’envoyer ce mode de production au musée des horreurs. Nous appelons le gouvernement français à planifier la fin de l’élevage en cage, comme s’y était engagé Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle en 2017", alerte Sébastien Arsac, cofondateur et porte-parole de L214.

Un élevage labellisé

Pourtant, comme indiqué sur son site internet,  l'élevage atteste qu'il répond à toutes les normes sanitaires exigées par la réglementation française et européenne. "C'est une entreprise sérieuse, contrôlée l'année dernière", affirme Allain Bahuchet, responsable du label Terroirs Hauts-de-France. "C'est la dernière entreprise agréée à avoir des poules en cages, ils sont adhérents depuis longtemps", poursuit-il.

Le Domaine du Mesnil Saint Martin est aussi membre depuis plus de 10 ans de l'association Terr'Avenir certifiée ISO 14001. "Tous les ans ils se font auditer, ils ont un certain nombre de points à respecter, explique Loïc Paillard, animateur de l'association. On vérifie plusieurs choses au niveau environnemental, pollution, sécurité des salariés. En fait, l’intérieur de l’élevage on y va assez peu", concède-t-il. 

L'association L214 a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République de Senlis. Pour le moment, l'éleveuse mise en cause n'a pas répondu à nos sollicitations. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie animaux nature faits divers