Coronavirus : l'aéroport de Beauvais suspend ses activités commerciales jusqu'à nouvel ordre

A compter de ce jeudi 26 mars l'aéroport de Beauvais suspend ses activités commerciales jusqu'à l'ordre. Jusqu'ici seulement quelques vols étaient assurés, en priorité ceux qui concernaient des rapatriements.

La compagnie Ryanair assure encore quelques vols avant la fermeture prochaine de l'aéroport à cause du coronavirus
La compagnie Ryanair assure encore quelques vols avant la fermeture prochaine de l'aéroport à cause du coronavirus © V. LESAGE / MAXPPP
Dans le cadre de la crise sanitaire liée à l'épidémie de Covid-19, ce jeudi 26 mars, la société gestionnaire de l'aéroport de Beauvais-Tillé a décidé de suspendre ses activités commerciales jusqu'à nouvel ordre. Ainsi, l'accès aux aérogares, aux bureaux, aux services et aux commerces n'est plus possible. 
 
Avec la fermeture de l'espace Schengen annoncé par le président de la République lundi 16 mars, l'aéroport tournait déjà au ralenti depuis plus d'une semaine. Certains vols étaient encore assurés, notamment ceux qui permettaient aux voyageurs d'être rapatriés. Le directeur commercial de la société gestionnaire de l'aéroport (SAGEB) prédisait une fermerture imminente mardi 17 mars.  "Nous sommes en train de faire de point avec les compagnies, mais il est fort probable que l'aéroport ferme d'ici la fin de la semaine", nous avait confié Edo Friart. 

C'est finalement suite à une décision du préfet de l'Oise, que les activités de l'aéroport sont suspendues ce jeudi.
 
La compagnie aérienne la plus importante de l'aéroport, Ryanair, avait annoncé déjà dès mardi 24 mars qu'elle stoppait tous ses vols à compter de cette semaine jusqu'au mois de juin, tout en précisant qu'elle s'adapterait à l'évolution de la situation.
 


​​​​L'aéroport accessible pour les vols d'urgence

L'arrêté du préfet précise cependant que l'aéroport de Beauvais reste accessible aux aéronefs d'Etat et aux vols de secours médical d'urgence ou d'évacuation sanitaire.

De même, les vols dédiés au rappatriement de ressortissants français ou étrangers sont autorisés. "Les Français qui sont actuellement à l'étranger et qui souhaitent rentrer pourront bien entendu rejoindre leur pays", avait assuré Emmanuel Macron dans son allocution lundi 16 mars, leur demandant de se "rapprocher des ambassades et consulats".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aéroport beauvais-tillé économie transports transports aériens