Coronavirus : l'aéroport de Beauvais se prépare à tester ses passagers en provenance de Serbie

Le gouvernement a édité une liste de seize pays en provenance desquels il faudra un test négatif au covid pour entrer sur le territoire français. À l'aéroport de Beauvais, les vols en provenance de Belgrade, la capitale serbe, sont les seuls concernés.

Le 1er août, il ne sera plus possible d'arriver en provenance de Serbie en France à l'aéroport de Beauvais sans test négatif au covid-19.
Le 1er août, il ne sera plus possible d'arriver en provenance de Serbie en France à l'aéroport de Beauvais sans test négatif au covid-19. © Nagib Benghezala / FTV
"Lutter contre le virus passe aussi par un contrôle renforcé des flux à nos frontières." Ce vendredi 24 juillet, le gouvernement a dressé une liste de seize pays, en provenance desquels il ne sera plus possible de pénétrer sur le territoire français sans un test PCR négatif. Une mesure qui s'appliquera dans tous les aéroports du territoire.

Parmi ces seize états, la Serbie. Quatre fois par semaine, un avion au décollage de Belgrade, la capitale, se pose à l'aéroport de Paris-Beauvais via la compagnie Wizz Air. "Il va falloir tester certains passagers à l'arrivée avec des tests PCR s'ils ne sont pas munis eux-même d'un test négatif", projette Edo Friart, directeur commercial de l'aéroport.
 

Directives gouvernementales floues

Rien de bien précis car jusqu'à présent, les directives gouvernementales demeurent floues sur la procédure à suivre envers les passagers à l'arrivée de ces destinations. Tout devrait être décidé en début de semaine prochaine, en concertation avec la préfecture du département et l'ARS.

On attend la publication des textes officiels. J'imagine qu'on ne va pas effectuer les tests devant tout le monde. Il va falloir gérer les flux et se pose la question de qui va faire les contrôles : l'ARS ou la police aux frontières ?

Edo Friart

Ce qui, en revanche, est certain, c'est que la mesure entrera en vigueur au 1er août. D'ici-là, la liste pourrait s'étoffer de nouveaux pays, notamment du Maroc sur lequel une attention particulière est actuellement portée. "Nous avons normalement beaucoup de vols en provenance du Maroc mais à cause de la situation sur place, le traffic n'a pas encore repris chez nous", explique le directeur commercial.
   
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aéroport beauvais-tillé économie transports transports aériens coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter