Coupe de France : la victoire de Chambly face à Beauvais ternie par une blessure de Santelli

Beauvais recevait Chambly ce samedi 16 novembre pour le septième tour de la Coupe de France de football. / © PHOTOPQR/LE COURRIER PICARD/MAXPPP/D. Touchart
Beauvais recevait Chambly ce samedi 16 novembre pour le septième tour de la Coupe de France de football. / © PHOTOPQR/LE COURRIER PICARD/MAXPPP/D. Touchart

L'AS Beauvais Oise (National 3) recevait ce samedi 16 novembre le FC Chambly-Oise (Ligue 2) pour le septième tour de la Coupe de France. Les hommes de Bruno Luzi ont nettement dominé au score (1 à 4).

Par M.L. et G.G.

Une victoire logique : ce samedi 16 novembre, le FC Chambly-Oise s’est qualifié pour le huitième tour de la Coupe de France. Pensionnaire de Ligue 2, le club s’est imposé (1 à 4) au stade Pierre-Brisson face à l’AS Beauvais Oise, qui évolue en National 3.
 

Devant 3.500 spectateurs venus assister au derby, la soirée a commencé idéalement pour les Camblysiens avec l'ouverture de la marque, dès la 14e minute sur penalty par Junior Tallo. Malgré une occasion beauvaisienne d’égalisation sur un lob d'Alhassane Traoré, l’écart va tripler avant la pause. En deux minutes, un crochet de Benjamin Santelli et un plat du pied de Jonathan Beaulieu hissent Chambly à un confortable 0 à 3.
 
Coupe de France : victoire de Chambly face à Beauvais (1 à 4)
Reportage de G. Giraudeau, J.-L. Croci, P.-O. Pappini. Avec Thibault Jaques, capitaine du FC Chambly-Oise, Bruno Luzi, son entraîneur, et Sébastien Dailly, entraîneur de l'AS Beauvais Oise.
 

"Il ne faut pas se priver"


En deuxième période, les hommes de Bruno Luzi ne relâchent pas la pression. Profitant d'une erreur de la défense beauvaisienne, Medhy Guezoui parvient à tromper le gardien et inscrit un quatrième but en 53 minutes de jeu. Un festival qui fait du bien au club, confronté à une série de huit matches sans victoire en championnat.
 

« Quand c’est l’occasion et qu’ils peuvent en mettre – c’était le cas ce soir -, il ne faut pas se priver, parce qu’ils sont en disette, a remarqué leur entraîneur. Si vraiment ils enchaînaient les buts en championnat, on pourrait se dire qu’on peut peut-être avoir un petit relâchement de leur part. Mais ce n’est pas le cas. On est plutôt sur des clean sheets offensifs de semaine en semaine. Marquer des buts, c’est bien pour la confiance. J’espère que ça va leur servir en tout cas. »
 

"On n’a pas du tout à rougir"


Côté beauvaisien, une solution est finalement trouvée à la 60e minute, quand Traoré inscrit sur une tête l’unique but de la soirée. Malgré l’élimination en Coupe de France, cette action permet au club de clore la rencontre sur « un sentiment de fierté ».
 

 « Marquer contre une ligue 2, c’est toujours un honneur quand même, développe Sébastien Dailly. On s’est créé beaucoup de situations. C’était un match assez plaisant, assez ouvert. C’était évident qu’on avait devant nous une équipe d’un meilleur niveau. On n’a pas du tout à rougir. »
 

Blessure "sérieuse" de Santelli


Malgré le score, Chambly « ne termine pas bien la soirée », soupire Bruno Luzi. Dans les arrêts de jeu, Benjamin Santelli se blesse sur une mauvaise réception. « Il faudra attendre les examens médicaux qui seront pratiqués en début de semaine prochaine pour connaître le diagnostic précis, communique le club, mais le ressenti du joueur et les premiers examens du staff médical n’incitent pas à l’optimisme. »
 


Pas de chant de victoire donc : « C’est vrai que ça gâche la fête, pour nous en tout cas, souligne le capitaine Thibault Jaques. Là, on n’a pas trop envie de profiter de cette victoire. Même si on est avec lui, lui avec nous, et l’important c’était de se qualifier ce soir. » En attendant le huitième tour, début décembre, l’équipe affrontera Troyes vendredi prochain pour la 15e journée de Ligue 2.
 

Sur le même sujet

Les + Lus