Guerre en Ukraine : "Ils ont mis cinq jours pour arriver ici", l'aéroport de Beauvais, une des principales portes d'entrée en France des réfugiés ukrainiens

Alors que la guerre se poursuit en Ukraine, à l’aéroport de Paris-Beauvais dans l’Oise, les arrivées de réfugiés en provenance de la Pologne ou de la Roumanie sont de plus en plus nombreuses.

Face au hall d’arrivée de l’aéroport, Nadiia Aleksandrova patiente, le cœur empli d’émotions. Cette habitante de Beauvais, est sur le point de retrouver ses parents ukrainiens. Ils viennent d’atterrir en provenance de Cracovie en Pologne à moins de 300 km de la frontière avec l’Ukraine.

Des retrouvailles dans un contexte qu’ils auraient souhaité bien meilleur. Car les parents de Nadiia Aleksandrova fuient la guerre. "Ils ont pris le bus, le train, tous les moyens de transport possibles et imaginables. Ils ont mis cinq jours pour arriver ici", raconte la Beauvaisienne.

Alors, au moment de se prendre dans les bras, entre soulagement et joie, difficile de retenir ses larmes.

"On est vraiment très soulagés, et ravis qu’ils soient finalement arrivés. 24 h avant leur départ, il y avait beaucoup de missiles et beaucoup de bombardements", continue Nadiia Aleksandrova.

Depuis le début de la guerre, l'aéroport de Paris-Beauvais, spécialisés dans les liaisons avec l’Europe de l'Est est devenu l'une des portes d'entrée sur le territoire français. De plus en plus de réfugiés ukrainiens, fuyant l’invasion russe, arrivent en provenance de la Pologne ou de la Roumanie. Ce sont essentiellement des femmes et des enfants dont, pour beaucoup, le mari est resté combattre en Ukraine.

C'est le cas de Julia, une habitante de Lviv, arrivée par la Moldavie et venue en France chez des amis pour préserver ses enfants : "Dans notre ville natale, il y a deux jours, les sirènes sonnaient, et les enfants devaient se cacher dans les sous-sols. C’était fatigant pour eux".

Un centre d’accueil mis en place

"Au fur et à mesure que les combats progressent vers l’ouest de l’Ukraine, les populations se déplacent vers les pays actuellement en paix et le flot de réfugiés augmente naturellement tous les jours", explique Michel Pfeiffer, président du Directoire de la SAGEB Aéroport Paris-Beauvais.

Ceux qui ont un passeport biométrique obtiennent automatiquement un titre de séjour temporaire de 3 mois. Pour aider au mieux les réfugiés, un centre d’accueil a été mis en place au sein de l'aéroport par la Préfecture de l’Oise au début du mois de mars. Une cinquantaine de personnes y sont accueillies chaque jour :

À l’intérieur, les réfugiés peuvent se reposer et se restaurer. Certains sont ensuite redirigés vers des foyers d’hébergement à Beauvais ou à Compiègne. Pour le moment, une quinzaine de familles ukrainiennes sont ainsi hébergées dans le département.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité