Marche citoyenne contre l'extension de l'aéroport de Beauvais : "nous sommes prêts à aller loin pour défendre notre environnement"

Résidents, élus ou militants, plus de 300 personnes ont marché dans les rues à Beauvais ce samedi 24 juin, contre le nouveau projet de l'aéroport. Un projet qui implique de multiplier par deux le trafic aérien.

"Non, non, non à deux fois plus d'avions ! ". Le message est clair. Maria, comme tous les résidents du Beauvaisis qui ont battu le pavé ce samedi 24 juin, en ont assez des nuisances dues à l'aéroport de Beauvais-Tillé, dans l'Oise. Le trafic est si intense qu'il l'empêche même de dormir : "hier soir, à 23h30 j’entendais les avions, déplore-t-elle, il était plus de minuit, je les entendais encore. En ce moment, il fait chaud, on ne peut pas ouvrir les fenêtres donc pour nous ce n’est pas possible. Quand on a une maison, c’est pour pouvoir profiter de l’extérieur".

Les associations de résidents crient leur inquiétude. Car deux fois plus d'avions signifie aussi deux fois plus de pollution. Un non-sens pour les chercheurs, présents dans le cortège : "le dernier rapport du GIEC (ndlr. groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat), qui a été publié en mars 2023, rappelle Pierre-Louis, chercheur en sciences sociales, dit que pour contenir le réchauffement climatique à 2 degrés, il faudrait diviser par 2 les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2035. Or le projet de l’aéroport de Beauvais est d’agrandir le trafic sur l’aéroport alors que même le plafonner, qui est la demande aujourd’hui des manifestants, ne serait pas suffisant pour être dans les clous de l’accord de Paris."

Vers un affrontement juridique s'il le faut

En plus de plafonner le trafic aérien à son niveau actuel, les organisations demandent notamment, d'élargir le couvre-feu à 8h au lieu de 5 aujourd'hui et d'interdire les vols cargos. Déterminés, ils envisagent une issue judiciaire : "dès qu'on aura des écrits, annonce Dominique Lazarski, présidente de l'ADERA pour la défense des riverains de l'aéroport Beauvais-Tillé, on essaiera d'aller les contester devant le tribunal administratif, devant le Conseil d’Etat. Nous sommes prêts à aller loin pour défendre notre environnement, notre santé".

Au sein de la manifestation, l'eurodéputée EELV Karima Delli, plusieurs conseillers régionaux, ainsi que le groupe d'opposition composé d'élus de gauche et écologistes à la mairie de Beauvais. Le groupe avait déposé le 9 juin 2023, une motion qui doit être débattue le 30 juin prochain. Il demande le plafonnement du nombre de vols de l'aéroport de Beauvais-Tillé ainsi que des garanties dans la nouvelle délégation du service public. Cette dernière doit désigner le nouvel exploitant de l'aéroport à compter du 1er janvier 2024.

Le projet de doublement du trafic devrait être acté d'ici la fin de l'année. Le contrat devrait s'étendre sur trente ans.

Avec Mélissa Genevois / FTV

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité