"C'est un rêve de gosse" : le Picard Clément Lenglet "très heureux et très fier" de participer à l'Euro

L'équipe de France affrontera l'Allemagne en ouverture de l'Euro de football. À dix jours du début de la compétition et en pleine préparation à Clairefontaine, Clément Lenglet, défenseur originaire de l'Oise, nous a accordé un entretien.

Clément Lenglet fait partie des 26 Bleus sélectionnés pour l'Euro.
Clément Lenglet fait partie des 26 Bleus sélectionnés pour l'Euro. © Jean-Louis Croci - France Télévisions

Sourire aux lèvres, il multiplie les interviews. Après une séance d'entraînement à huis clos à Clairefontaine, Clément Lenglet se prête au jeu de la conférence de presse. Le défenseur originaire de l'Oise apparaît même plutôt à l'aise devant les caméras. Il répète à qui veut l'entendre qu'il est "très heureux et très fier d'être là". À 25 ans, il va participer pour la première fois à l'Euro. "Je suis là où je rêvais d’être. [...] C'est forcément un rêve de gosse de participer à ce genre de compétition. J’ai reçu plein de messages après la liste", nous raconte-t-il.

"Gagner du temps de jeu"

Pour sa première participation au championnat d'Europe, Clément Lenglet ne devrait toutefois pas être titulaire. Le défenseur sort en effet d'une saison compliquée avec le FC Barcelone. Il part comme doublure du Parisien Presnel Kimpembe : "On n'est jamais heureux d'être remplaçant. Après, j'accepte complètement la décision. Il y a deux facteurs pour la justifier. D'abord, ma saison n'a pas forcément été très bonne. Ensuite, Presnel a été performant avec le PSG."

Pour autant, Clément Lenglet n'est pas résigné et compte bien faire ses preuves : "Ça ne veut pas dire que je rends les armes. Je vais bosser pour aider le groupe et gagner du temps de jeu." D'ailleurs, il se prépare comme s'il était dans le "onze titulaire" : "C'est un travail au quotidien pour être performant le jour J, quand on va faire appel à nous. C'est hyper intéressant parce que ça nous maintient en alerte tout le temps."

Clément Lenglet s'est aussi confié sur la vie au sein des Bleus. "Pour la plupart, on se connaît déjà depuis pas mal d'années. On a joué tous ensemble en espoirs quasiment."

On est un groupe avec des automatismes de vie. C’est très facile de vivre avec l’équipe de France.

Clément Lenglet

Alors que l'ambiance semble au beau fixe, le regard des spécialistes et des fans va rapidement se tourner vers les résultats sportifs. Là-dessus, la presse européenne s'emballe. Il y a quelques jours, le journal allemand Sport Bild titrait "Attention, Jogi ! Ces Français sont en pleine forme" alors que Marca, le quotidien le plus vendu d'Espagne, évoquait le retour de Benzema en le qualifiant tout simplement de "bombe de l'Euro". 

Ce potentiel, Clément Lenglet en est pleinement conscient : "On a énormément de joueurs avec du talent. Tous les joueurs jouent dans des très grands clubs avec un niveau d’exigence hyper élevé. Ça se voit aux entraînements. Ça se passe super bien. Il y a beaucoup d'intensité." Sur le retour de Benzema en équipe de France, lui aussi est dithyrambique : "C'était difficile à imaginer. C'était un rêve."

"De l'impatience aussi"

À quelques jours du début de la compétition, Clément Lenglet a déjà des étoiles plein les yeux : "Il y a de la joie, de la fierté, de l’impatience aussi. Ça donne envie de commencer et de voir comment ça va se passer. Surtout pour moi parce que c'est la première fois. Il y a toute cette atmosphère que je ne connais pas encore et qui va être géniale à vivre et à découvrir." Avant le premier match face à l'Allemagne le 15 juin, les Bleus vont affronter en match de préparation la Bulgarie mardi 8 juin.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport