Oise : à Orry-la-Ville, élus et habitants se mobilisent contre la gigantesque décharge sauvage

Publié le
Écrit par Valentin Pasquier, avec Inès Guillemot

Depuis des années, une décharge sauvage s'est développée aux abords d'Orry-la-Ville (Oise), au grand désespoir des habitants de la ville. Ce 3 avril, élus et habitants organisaient une marche pour alerter les pouvoirs publics et initier un nettoyage de la zone sinistrée.

Une soixantaine de personnes a manifesté ce 3 avril, banderole en mains, près de la décharge sauvage d'Orry-la-Ville, commune du sud de l'Oise située à la limite avec l'Île-de-France. À l'initiative de la mairie, cette manifestation vise à interpeler la préfecture pour qu'elle les aide à stopper ces dépôts d'ordures et qu'elle engage un nettoyage.

Cette décharge sauvage s'est développée depuis quatre ans dans une zone boisée située au abords d'Orry-la-Ville, en lisière de la forêt de Chantilly. "C'est impressionnant, il y a de tout. Des tonnes et des tonnes. C'est impensable," se désole une Orrygeoise. "On n'en peut plus de voir notre nature et notre patrimoine abîmés ainsi," tempête une autre.

Le poids de ce gigantesque tas de 6 000 m² de gravats, tuiles, carcasses de véhicules  - on pourrait remplir 2,5 piscines olympiques avec ces ordures - est estimé à environ 3 000 tonnes. Cette accumulation illégale de déchets, dont sont malheureusement victimes plusieurs villes et forêts du sud de la Picardie, est l'œuvre de particuliers mais aussi d'entreprises.

Deux procédures judiciaires en cours

Justement, la municipalité d'Orry-la-Ville poursuit actuellement en justice deux entreprises reconnues responsables d'avoir participé à ce dépotoir. La première de ces procédures judiciaires court depuis 2018, à l'encontre d'une compagnie spécialisée... dans le recyclage de déchets. Celle-ci a depuis déposé le bilan.

Les procédures sont longues, car on a affaire à un réseau mafieux qui s'est organisé avec des sous-traitants, des entreprises qui savent très bien jouer avec les failles du système. C'est ce qui fait que les procédures durent et qu'on ne parvient pas à les voir aboutir.

Nathanaël Rosenfeld, maire (SE) d'Orry-la-Ville (Oise)

Alertée par le passé, la préfecture de l'Oise a publié deux arrêtés en avril et octobre 2021, notamment pour engager des saisies chez les entreprises fautives afin de payer pour le nettoyage.

Les Orrygeois constatent depuis deux ans que le tas ne grandit plus. Mais il réclament néanmoins aux pouvoirs publics de procéder au plus vite à une évacuation des immondices.