• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

VIDÉO. Que montrent (ou ne montrent pas) ces images amateur de la libération de Chantilly en août 1944 ?

© DR
© DR

Découvrez des images  inédites de Chantilly à la libération. Le 31 août 1944, le soldats Américains sont acclamés par la foule à Chantilly. En six jours, les Américains libèrent l’Oise et poursuivent les troupes allemandes jusqu’en Belgique.

Par Olivier Sarrazin

Comment montrer qu’une guerre va bientôt s’achever ? Sur les brumes de l’Oise, un soleil matinal s’élève… Et l’ombre des forêts ne dissimule plus rien.
 

Le filmeur de guerre (La séquence du filmeur 15/40)

Que montrent ou ne montrent pas les images amateur de la libération de Chantilly en août 1944 ?
Le 31 août 1944, le soldats Américains sont acclamés par la foule à Chantilly. En six jours, les Américains libèrent l’Oise et poursuivent les troupes allemandes jusqu’en Belgique. - REAL PRODUCTIONS, ARCHIPOP et PICTANOVO - Olivier Sarrazin

écrit et réalisé par Olivier Sarrazin
 

Paul Bertrand, le filmeur écrit :

La chose la plus humble révèle une féerie
Le sujet le plus artistique cache une tragédie


Notre filmeur se méfie-t-il de la foule ? Lui qui la découvre d’abord depuis les toits ?

Les quatre années d’occupation ont fourbi un douloureux cortège de privations, d’humiliations mais aussi de trahisons, parfois.

Qu’est-ce qu’il ne filme pas, alors qu’il filme ces scènes de libération, tellement connues qu’elles font partie de notre inconscient collectif ? Quelles images ne souhaite-t-il pas graver sur sa pellicule ? Quelle tragédie compte-t-il cacher ?
 


À Chantilly, comme ailleurs, il y eut des femmes tondues par de pseudo résistants. La femme, éternelle prise de guerre, éternelle victime de toutes les guerres ?
 
© DR
© DR


À un jet de pierre d’ici, à Lamorlaye, Le Reich führer Heinrich Himmler avait établi un Lebensborn français. Ce haras humain, abritait des femmes rigoureusement sélectionnées pour leur type nordique. Fécondées par les troupes SS, elles devaient engendrer la race pure des délires de l’eugénisme nazi.

Seules trois d’entre elles oseront reconnaître, après-guerre, leurs enfants dans la foule des petits orphelins.

 

La séquence du filmeur

L'épopée des trente glorieuses, au travers de films amateurs

Une série d’histoires originales, drôles, décalées et poétiques, fondées sur des films d’archives familiales inédits, sauvegardés par l'association Archipop (Beauvais). 
Ecrit et réalisé par Olivier Sarrazin et Corine Zongo-Wable
Avec la voix de François Morel

François Morel vous raconte l’histoire de filmeurs amateurs des années 1930 à 1970 qui ont capté les moments forts de leur vie familiale, leurs loisirs ou leur métier, et qui sont aussi des bouts de l’histoire collective de la région.

Une coproduction REAL PRODUCTIONS, ARCHIPOP et PICTANOVO
Avec la participation de FRANCE TELEVISIONS et TV5MONDE
Avec le soutien de la région Hauts-de-France et du CNC

▶ tous les jours sur le site http://hdf.france3.fr, sur Facebook et Youtube
▶ tous les dimanches à la fin du JT 19/20 à 19h25 sur France 3 Hauts-de-France

 Si vous aussi êtes en possession de films amateurs, films de famille, films d'entreprise, vous pouvez contacter l'association Archipop au 03 44 22 50 55  ou via contact@archipop.org 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Des images inédites de la construction du lycée pro de Fourmies dans les années 60

Les + Lus