Champion de Tetris, rencontre avec l'un des meilleurs joueurs du monde du célèbre jeu vidéo des années 80

À 21 ans, Alexandre Leymarie, étudiant à l'université de technologie de Compiègne, est devenu champion de France de Tetris. Le jeune homme explique comment le célèbre jeu réunit une communauté mondiale à travers plusieurs rendez-vous en ligne et en présentiel. Un monde dans lequel il fait partie du top 50.

Le champion de France de Tetris se trouve en Picardie. En seulement 4 ans, Alexandre Leymarie, étudiant de l’Université de Compiègne en génie informatique, est devenu le meilleur joueur français de ce célèbre jeu vidéo, apparu dans les années 80. C’est en regardant des vidéos du championnat du monde qu’il a commencé à jouer sur son portable début 2019.

Après deux ans de mise en pratique à construire des lignes avec ces fameuses briques, au nombre de sept, but principal de ce jeu, le récent champion de France se penche vers les compétitions. Sa carrière sous le pseudonyme Obelex démarre. Un nom aujourd'hui bien connu dans la communauté mondiale. "Fin 2021, le championnat du monde se déroulait en ligne à cause du COVID. Toutes les éditions précédentes étaient en présentiel. Et du coup, c’était peut-être ma dernière chance d'y participer. Pour essayer de me qualifier, il fallait avoir le vrai matériel." C’est ainsi qu’il décide de se procurer la console Nintendo NES avec sa manette.

46e et 1er français au classement mondial

Encore novice dans le monde des compétitions, il se qualifie pour le tournoi bronze du championnat du monde, que l’on peut comparer à la troisième division mondiale. Depuis, Obelex est monté en grade. Il participe au tournoi mensuel, le Classic Tetris Monthly. L'épreuve regroupe le gros de la communauté selon lui. "Il y a plus d'activités sur ce tournoi-là. Le championnat du monde (CTWC), c'est une fois par an." Ce rendez-vous permet de construire un classement mondial actualisé, reprenant le modèle mathématique des échecs. Actuellement, Alexandre est 46e et 1er français. "C'est basé sur des formules mathématiques qui font que quand on compare le score de deux joueurs, la différence indique les probabilités qu'un joueur gagne ou perde."

Les organisateurs de la CTWC sont à l'origine de la création des tournois. "En 2010, il y a eu le premier championnat du monde. Leurs vidéos sur Youtube ont amassé un certain nombre de vues, des millions. Il y a toute une communauté qui s'est formée autour du jeu qui fait que plus de tournois se sont créés, principalement des tournois en ligne.

La communauté française regroupe une soixantaine de joueurs

Les meilleurs mondiaux s’affrontent sur la version originale du jeu, la version Nes, sortie à la fin des années 80. Deux formats différents existent entre les États-Unis et l'Europe. Ce qui diffère entre elles est la vitesse. La version la plus utilisée pour les tournois est celle américaine.

C’est aussi sous ce format que s’est joué le championnat de France de Tetris, avec le soutien de CTWC, qui a diffusé les rencontres sur la chaîne Twitch, en février et mars dernier. "C'est le premier tournoi où on s'est retrouvé en vrai, dans un café qui a pu nous héberger, à Paris. On a fait une partie du tournoi là-bas. Mais on a eu un des problèmes d'installation. Donc finalement, on a terminé en ligne."

La communauté en France est petite, une soixante de joueurs. Mais récemment, une nouvelle technique, mise en avant par une chaîne Youtube française, a permis de remettre la lumière sur ce jeu.

Tetris, "le mélange de tétra qui veut dire 4 et de tennis"

Mais alors, comment se déroule les compétitions ?  Il y a une qualification pour pouvoir rentrer dans un tournoi principal, à l’image de ce qu’il se fait au tennis. "Ça consiste à jouer pendant un temps limité en essayant de faire la meilleure performance possible. Et donc suivant les scores que les joueurs obtiennent, ils sont classés. Et suivant la capacité du tournoi, un certain nombre est retenu. Et les rencontres sont basées sur le classement", décrit Obelex.

Une fois qualifié dans le tournoi, le format des matches varie en fonction de l’avancée de la compétition. "Pour gagner un match, il faut gagner 3 parties en général." La finale du championnat du monde se joue au meilleur des cinq manches. À chacune d’elles, les deux joueurs commencent en même temps. Quand les deux joueurs ont terminé leur partie, celui qui obtient le score le plus élevé, gagne la manche. Si les adversaires évoluent chacun de leur côté, la stratégie est bien présente, souligne le champion de France 2023. "Si un joueur a une avance dans le score, l'autre joueur va peut-être être poussé à faire des décisions plus risquées pour pouvoir rattraper."

Vous l’aurez compris, le moyen de remporter une partie est de marquer un maximum de points. "Quand on complète une ligne à la fois, ça fait un certain nombre de points. Quand on complète 2 lignes, ça fait plus de points. Et la manière la plus efficace de gagner des points, c'est de compléter 4 lignes d'un coup." Ce mouvement est appelé Tetris, l’origine du jeu. "C'est le mélange de tétra qui veut dire 4 (en grec, NDLR) et de tennis, un sport que qu’aimait beaucoup le créateur du jeu (Alexey Pajitnov, NDLR)", dévoile Alexandre Leymarie.

Désormais, Obelex est concentré sur son prochain objectif : le championnat du monde en octobre, aux États-Unis, à Portland. "Je ne suis pas sûr d'y participer cette année. Le plus gros obstacle en fait, c'est qu’il faut se déplacer là-bas, c'est un certain budget." Au-delà du côté financier, le joueur souhaite se déplacer seulement s’il estime avoir le niveau suffisant pour bien figurer, parmi le gratin mondial. Il lui reste donc six mois pour parfaire ses techniques et sa tactique de jeu.