Coronavirus : à Compiègne, les jeunes des quartiers sensibles se mobilisent pour aider les habitants vulnérables

Durant le confinement, au Clos des roses et à la Victoire, 2 quartiers sensibles de Compiègne dans l'Oise, les jeunes se mobilisent pour faciliter le quotidien des personnes les plus fragiles. Livraisons de courses à domicile et collectes de produits de première nécessité : la solidarité s'organise.

Depuis le début du confinement, à Compiègne, les réseaux de solidarité s'organisent dans les quartiers sensibles de la ville. Une solidarité portée par des jeunes du quartier du Clos des roses et de la victoire.
 


Distribution gratuite de denrées alimentaires

Parmi eux, trois copains. Kamel, Issam et Ilyes ont nommé leur groupe "Collecte pour un sourire". "Mais on n'est pas une association ou un truc comme ça. On est un groupe informel, c'est tout", tient à préciser Ilyes. Leur truc à eux, c'est la distribution gratuite de denrées alimentaires. Des produits de première nécessité qu'ils récupèrent ou qu'ils achètent grâce à une cagnotte lancée en ligne à cette occasion. Et qui sont ensuite distribués aux habitants des quartiers du Clos des Roses et de la Victoire.

L'idée a germé dès le début du confinement. "On voit que les gens ne travaillent pas forcément. Ils n'ont plus d'emploi ou sont en situation de chômage. C'est difficile pour eux et c'est difficile pour nous de voir ça, avoue Ilyes, un masque sur le visage. Il y a des personnes qui peuvent faire des courses et d'autres ont très peu de moyens pour en faire. Donc on fait des courses et on fait des packs qu'on distribue. Autant être tous solidaires et marcher main dans la main et apporter un soutien".
 

Respect des consignes d'hygiène

Hamidou et Aboukary passent aussi leur journée dans les magasins d'alimentation. L'association Coup de poing dont ils font partie est pourtant plus connue pour réaliser des vidéos sur internet pour lutter contre la violence dans les quartiers. Avec le confinement, ils ont posé leur caméra pour prendre un caddy. "On voulait servir à quelque chose et se rendre utiles aux gens les plus vulnérables", explique Aboukary, étudiant en temps normal.

Ils aident personnes âgées ou femmes isolées soit en livrant les courses faites en drive ou en faisant directement les achats munis d'une liste et d'argent dans une enveloppe. Ils livrent gratuitement et bénévolement une quinzaine de familles par jour. Evidemment, ils sont équipés de masques et de gants qu'ils changent à chaque livraison. "On ne veut pas transmettre le virus. Et ceux qui interviennent ont un masque et des gants et on désinfecte avant et après l'intervention", explique l'un d'eux."Ils déposent nos courses sur le pas de la porte pour nous exposer le moins possible", explique Mali Dia. Avant d'ajouter : "Grâce à ce qu'ils font, ma maman a beaucoup moins de stress". 

La reconnaissance des habitants

Une reconnaissance qui est à la fois une motivation et une récompense pour ces jeunes. "Quand on est parti donner les courses, vous avez vu le sourire de la dame ? Juste voir ça, ça nous fait plaisir !", avoue Hamidou, éducateur de l'association Coup de poing.

Les deux groupes de jeunes ne se font pas concurrence. Bien au contraire : "Aujourd'hui, dans les quartiers comme le Clos des roses, il y a énormément de gens qui se bougent pour aider les plus démunis, précise Ilyes. Toutes les actions sont complémentaires".

Et peu importe la durée du confinement, ils ont promis de tenir coûte que coûte leurs livraisons. Une façon aussi de montrer qu'il se passe de jolies choses dans les quartiers dits sensibles. "On parle toujours de la délinquance dans les quartiers alors qu'il n'y a pas que ça, déplore Aboukary. Sur 10 personnes, il y en a peut-être deux qui vont faire des bêtises et on va parler d'eux. Alors que les 8 autres, ils font des choses bien mais on ne parle pas d'eux".



 
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité