Opéra : des élèves du collège Gaëtan Denain de Compiègne sont les chœurs d'Alice au Théâtre Impérial ce vendredi 21 janvier

Publié le
Écrit par Thierry Beck

Le chœur des collégiens accompagne les cinq chanteurs des Frivolités Parisiennes dans l'opéra Alice tiré du conte extravagant de Lewis Carroll. Adapté par Édouard Signolet et Mattéo Franceschini, cet opéra est accessible dès 8 ans.

Ils ont 11 et 12 ans, ils sont 20, ils vous accompagnent dans le monde merveilleux en compagnie d’Alice avec le lapin blanc et la Reine de cœur…
Rencontre avec Cyrille Gourlet, enseignant d'éducation Musicale et Chant Choral au collège Gaëtan Denain de Compiègne

1.Pourquoi participer à ce spectacle ?

C'est une chance inouïe et peut être unique de pouvoir participer à un aussi gros projet pour un collégien, d’une part chanter un opéra mais aussi dans un second point, avec des musiciens et chanteurs professionnels, sous la direction d’un chef d’orchestre professionnel. On peut également se rendre compte du travail de tous les techniciens autour de ce spectacle. Enfin, une chance aussi de se produire dans un lieu magnifique et d’une acoustique remarquable qu’est le Théâtre Impérial de Compiègne.

2.Comment les élèves ont été choisis ?

Il s’agit d’une classe de 5e participant à un CDDC (Contrat département de développement cultuel) auxquels d’autres élèves,  issus des classes à horaires aménagés en musique (6e et 5e), se sont ajoutés. Les élèves des classes à horaires aménagés en musique pratiquent la musique 5h par semaine (contre 1h hebdomadaire pour les classes traditionnelles), en lien avec le conservatoire de Compiègne (dont l’enseignante chargée des CHAM est Mme Aurélia Bellanger). Ce sont donc des élèves qui suivent ce cursus au collège Gaëtan Denain qui participent à ce projet. Les 4e et les 3e n’ont pas été retenus car il faut des voix d’enfants et certains dans cette tranche d’âge ont déjà mué ou sont en cours de mue.

3.Quel est l’apport dans le parcours des collégiens ?

Ce projet proposé aux collégiens est une chance car il permet de découvrir le déroulement d’un opéra, tout le travail demandé pour monter ce type de projet et surtout le plaisir de se produire sur scène, de se mettre en valeur, d’être fier de soi ! Cette confiance en soi et cette fierté sont des valeurs que malheureusement, beaucoup d’élèves en établissement REP (réseau d’éducation prioritaire), n’ont que très rarement l’occasion de montrer.

4.Quelles sont les qualités nécessaires pour cette participation ?

La rigueur, le travail, l’écoute, la réactivité, la concentration… sont les qualités nécessaires à la réussite d’un tel projet.

5.D’autres spectacles sont-ils prévus avec ces élèves ?

Un autre spectacle est prévu avec toute la chorale du collège (environ 90 élèves dont les élèves qui vont se présenter sur scène pour Alice), le 16 juin au Ziquodrome de Compiègne, dans une thématique totalement différente : portrait de femmes. Un autre opéra est travaillé par les 4e et 3e : l’élixir d’amour de Donizetti, les dates ne sont pas encore définies.

6.Que dire de cette version d’Alice aux pays des merveilles pour inciter les spectateurs à venir le voir ?

Cette version d’Alice nous émerveille grâce à son décor, ses mises en scène, sa musique. On a vraiment 2 aspects différents : le réel et le merveilleux. C’est assez amusant, cet opéra s’adresse essentiellement au plus de 8 ans.