• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Paris-Roubaix, un passage par la Clairière de l'Armistice à Rethondes

© Centenaire
© Centenaire

Centenaire de l'Armistice oblige, le peloton de l'Enfer du Nord doit marquer un ralentissement devant le monument des Alsaciens-Lorrains, près de la clairière de Rethondes où se trouvait le wagon dans lequel les Alliés et l'Allemagne ont signé le traité de l'Armistice de la Première Guerre mondiale.

Par Camille Di Crescenzo

En cette année du Centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, le Paris-Roubaix se devait de marquer le coup. 
Le tracé en a tenu compte et le peloton doit passer ce dimanche matin avant le départ lancé de la course, à proximité de la clairière de Rethondes. Les cyclistes ne s'arrêteront pas mais marqueront un ralentissement devant le monument des Alsaciens-Lorrains. Ici, le 11 novembre 1918, les Alliés et l'Allemagne ont signé le traité de l'Armistice marquant la fin de la Première Guerre mondiale.

Avec le départ de la course Paris-Roubaix c'est aussi l'occasion pour la municipalité de Compiègne de lancer le début des commémorations de ce Centenaire. 

En prélude à la présentation des équipes, le public de Compiègne a assisté à une commémoration de l'Armistice de la Grande Guerre. La reconstitution historique des "poilus" à vélo, en tenue d'époque, a rendu hommage aux militaires à vélo, d'une part les estafettes chargés de transmettre les ordres de l'Etat-Major, de l'autre un groupe de chasseurs cyclistes qui fut envoyé au front. 

A lire aussi

Sur le même sujet

TRIBUNE NORD. Quelles solutions face à l’homophobie dans les stades ?

Les + Lus