Coronavirus : il n'y aura pas de collecte des Restos du Coeur dans l'Oise

La grande collecte des Restos du coeur n'aura pas lieu dans l'Oise en raison du coronavirus. / © FTV
La grande collecte des Restos du coeur n'aura pas lieu dans l'Oise en raison du coronavirus. / © FTV

Le week-end des 7 et 8 mars devaient permettre aux Restos du Coeur de renflouer les stocks pour la campagne d'été. Mais à cause du coronavirus Covid-19, la grande collecte est annulée dans trois départements, dont l'Oise.

Par Romane Idres

La campagne d'été s'annonce difficile cette année pour les Restos du Coeur de l'Oise. Alors que partout en France, la collecte de denrées alimentaires et de produits d'hygiène commence, les Restos isariens, comme en Haute-Savoie et dans le Morbihan, ne pourront pas mener à bien cette opération. 

En cause, les mesures prises par arrêté préfectoral pour lutter contre la propagation du Coronavirus Covid-19. Mais l'évolution de cette épidémie étant incertaine, impossible d'envisager pour le moment le report de l'opération à une date ultérieure. 

Risque de pénurie

Cette année, les 18 centres de distribution du département risquent donc de manquer de produits pour la campagne d'été. Piocher dans les stocks nationaux, répartir les produits collectés ailleurs en France... L'association pense pouvoir trouver des solutions, mais l'avenir est encore trop incertain pour prendre ces décisions. 
 
 
Les premières distributions d'été doivent commencer le 27 avril. "On espère que d'ici là, ça ira mieux.", explique Jean-Pierre Ronda, responsable départemental des Restos du coeur. Quitte à prendre des précautions pour limiter les contacts physiques et les rassemblements. "Déjà, pour la fin de la campagne d'hiver, nous avons arrêté d'offrir un café ou une collation, et le petit moment de convivialité qui allait avec. Il ne faut pas que les gens restent agglutinés dans le local.", explique-t-il.

Mesures sanitaires

"Mais il était hors de question que les bénéficiaires ne puissent pas récupérer ce dont ils ont besoin. Nous avons donc arrêté les distributions une semaine plus tôt que prévu, mais lors de leur dernier passage, nous leur avons donné l'équivalent de deux semaines." Les bénéficiaires ont donc pu récupérer ce à quoi ils auraient de toute façon eu droit, mais juste un peu plus tôt. Faute de pouvoir rester sur place ou être en contact rapproché avec les bénévoles, ils ont récupéré des sacs ou des colis déjà tout prêts. Mais le pire a été vité.

Reste désormais à savoir ce qui se passera dans les prochains mois. En été, 3 500 personnes bénéficient de l'aide des Restos du coeur dans l'Oise. L'année dernière, 84 tonnes de denrées avaient été collectées. "Il est certain que ça va nous manquer cette année", admet Jean-Pierre Roda. "Mais je ne suis pas trop inquiet, les approvisionnements nationaux nous donneront ce qu'il faudra." Au moins pour commencer la campagne. "Ensuite, j'espère que l'on pourra organiser une collecte, d'ici mai ou juin, pour combler le manque."

Cette année tout particulièrement, les Restos du coeur auront donc besoin de soutien financier, à travers les dons et les achats de CD et DVD, pour acheter un maximum de denrées pour les trois départements privés de collecte ce week-end.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus