Covid-19 : avec 11 joueurs positifs, la suite du championnat reste incertaine pour le FC Chambly

Avec 11 cas de Covid-19 dans l'effectif professionnel, le FC Chambly connaît quelques difficultés pour poursuivre le championnat. Le match du 20 février contre Auxerre pourrait être reporté.

Les joueurs du FC Chambly lors d'un entraînement, décembre 2020
Les joueurs du FC Chambly lors d'un entraînement, décembre 2020 © FTV

Les cas de covid s'accumulent, et les difficultés aussi. Le week-end du 13 février a été rude : amputé de 10 joueurs contaminés par le variant anglais de la covid-19, l'effectif camblysien s'est tout de même déplacé à Clermont-Ferrand pour la 25e journée de Ligue 2. En effet, le protocole mis en place par la Ligue prévoit le report du match uniquement à partir de 11 cas déclarés 48h avant le match. 

Communication difficile avec la Ligue

Mais Chambly a redoublé de malchance : à peine arrivé à l'hôtel clermontois, un joueur est testé positif. Il ne peut pas jouer, mais cela ne suffit pas à reporter le match. En prime, l'hôtel leur demande de quitter les lieux. Un joueur en moins, rapatrié à Chambly en ambulance, et pas d'endroit où dormir : l'inquiétude monte et Fulvio Luzi, président du club, estime que la Ligue a fait preuve de mépris envers eux. Une solution est finalement trouvée pour l'hébergement, le match se joue malgré tout. Chambly s'incline, avec les honneurs tout de même. Le monde du foot a salué leur courage sur les réseaux sociaux et dans les médias.

Mais dans les jours qui suivent, la Ligue et le club règlent leurs comptes par articles de presse interposés. Dans un dernier communiqué, Fulvio Luzi s'interroge : "Le rôle de la LFP n’aurait-il pas été de prendre des nouvelles de notre club ?" Avant d'affirmer ensuite que l'incident est clos.

La possibilité d'un report contre Auxerre

Le club se tourne désormais vers l'avenir, et notamment le match prévu le 20 février à domicile contre Auxerre. À condition qu'il se tienne ! À l'heure actuelle, avec 11 joueurs, 2 entraîneurs adjoints et le préparateur physique testés positifs, les conditions sont réunies pour un report. Mais "les tests effectués le lundi 15 février ne font pas foi pour la LFP, explique le club. Il faut que les tests soient faits 48 heures avant le match. Donc on va refaire des tests mercredi 17 février."

Tous les joueurs, le staff technique, le personnel administratif vont être testés une nouvelle fois. À cela va s'ajouter le personnel qui travaille sur le stade. Au total, une cinquantaine de personnes vont passer un test.

Les résultats des tests du mercredi 17 février seront connus le lendemain. Et si 11 joueurs sont toujours positifs jeudi 18 février ? "La Ligue devra annuler le match. Et si on n'a pas 11 joueurs positifs, on fera comme pour les matches précédents : l'entraîneur appellera des jeunes pour pouvoir faire le match", précise le club. 

Du stress supplémentaire pour les joueurs

Une situation qui joue sur le moral des joueurs : "On va essayer de casser cette chaîne de contamination pour récupérer nos joueurs. Mais dans la tête, ça joue forcément. La plupart ont une femme et des enfants. Donc ils sont angoissés à l'idée de peut-être contaminer leur famille. D'un côté, il faut faire attention à sa santé, de l'autre, il faut jouer au foot. C'est pas simple", nous confie le responsable de la communication du club.

Dans la presse, Fulvio Luzi a d'ailleurs rendu hommage à l'équipe clermontoise, estimant que le fait de jouer contre des joueurs "cas contact" avait dû rajouter de la pression à ce match.  "J'espère qu'il n'y a eu aucune contamination chez nos adversaires", a-t-il déclaré à l'issue de la rencontre.

Après cette défaite, Chambly est à la 18e place du classement.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fc chambly football sport covid-19 santé société