Lancée par le frère de Shaïna, une pétition pour obtenir un lieu de commémoration atteint 27 000 signatures

Le frère de Shaïna, poignardée et brûlée vive à 15 ans, a lancé une pétition en ligne pour que le lieu du crime soit transformé en espace d'hommage en sa mémoire. Lui et sa famille souhaiteraient également qu'une rue porte son nom.

Yasin Hansye, grand frère de Shaïna, morte poignardée et brûlée vive à l'âge de 15 ans par son ex-petit ami, vient de lancer une pétition en ligne pour faire perdurer la mémoire de sa sœur à l'endroit où elle a été tuée.

"Depuis la mort de ma sœur en 2019, on a eu tout le parcours judiciaire, mais à côté de ça résidait la question de savoir ce qu'allait devenir le terrain où elle est décédée", explique le jeune homme.

Un lieu de recueillement

Depuis le début, "on a fait connaître notre souhait à la ville de Creil d'avoir un lieu de recueillement". Il note qu'il y a un an, il voulait se rassembler avec sa famille et avait sollicité la mairie pour nettoyer les murs qui contenaient encore des traces de brûlure. "J'ai envoyé plein de messages : soit je n'avais pas de réponse, soit on m'envoyait balader". Il s'est alors retrouvé avec ses parents à entretenir le lieu.

Yasin Hansye regrette de ne pas avoir de réponses. "Quand c'est médiatisé, tout le monde vient faire semblant. Devant les caméras, on nous promet des choses, mais quand il n'y a plus tout ça", ils sont mis de côté : "il y en a marre à un moment, ça fait trop longtemps".

Il souligne que lui et ses parents demandent "seulement des fleurs, que ce soit nettoyé, et peut-être un petit banc, mais ça n'a jamais été fait". Il observe pourtant que des constructions émergent à Creil, mais lorsqu'il s'agit de sa sœur, "on ne fait rien du tout. Après on vient nous dire que ma sœur était un symbole de violences faites aux femmes".

Plus de 27 000 signatures

En 48 heures, la pétition qu'il a lancée en ligne intitulée "N'oublions pas Shaïna Hansye, poignardée et brûlée vive à l'âge de 15 ans à Creil" a déjà réuni plus de 27 000 signatures. Yasin Hansye se dit "très content, ça va permettre de faire bouger la mairie, d'obtenir un rendez-vous le plus vite possible".

Il espère que cet engouement permettra de "concrétiser" de véritables échanges "avec le maire, qu'il assume qu'il n'a rien fait et qu'on puisse passer un marché", indique Yasin.

Aujourd'hui, on a la sensation d'être seuls, et surtout, que ma petite sœur tombe dans l'oubli. C'est pourquoi nous avons décidé de lancer cette pétition, pour demander des actes à la ville de Creil.

Yasin Hansye

Change.org

Le jeune homme souhaiterait aussi qu'une rue porte le nom de sa défunte sœur. "J'avais aussi cette idée-là pour qu'une rue puisse avoir le nom de ma sœur à Creil, avec une plaque". Il note que ce drame a "marqué tout le monde, et les riverains n'y trouveront pas d'inconvénient. Tout le monde connaît ma petite sœur, ce qui lui est arrivé et ce sera une façon de ne jamais l'oublier", conclut-il.

"La Ville de Creil et ses représentants ont toujours manifesté leur disponibilité"

De son côté, le maire de Creil, Jean-Claude Villemain répondu par le biais d'un communiqué de presse. Il note que la Ville et ses représentants "ont toujours manifesté leur disponibilité et leur écoute à l'endroit de la famille Hansye, présents autant que possible, dans la bienveillance et la responsabilité que cette affaire convoque".

Il indique que dès le premier anniversaire, "la municipalité a proposé à la famille d'apposer une plaque commémorative" qui a été "finalement refusée par elle par crainte des dégradations". La municipalité a également proposé la création "d'un jardin mémoriel sur la parcelle concernée par le drame, qu'il fallait construire et développer avec la famille en fonction de leurs demandes".

Jean-Claude Villemain assure que les propositions de la Ville sont "toujours d'actualité" et "pourront reprendre rapidement". Il précise qu'ils ne sont pas propriétaires "de la parcelle, dont les clés et l'usufruit ont bien sûr été remis à la famille".

Dans cette ligne, et en accord avec Oise Habitat, propriétaire du terrain, et la famille, il était déjà prévu que la Ville de Creil intervienne dès la semaine prochaine sur la parcelle pour une action de nettoyage et de mise en valeur.

Jean-Claude Villemain, maire de Creil

De plus, depuis plusieurs semaines, la Ville a contacté l'avocate de la famille, "interlocutrice désignée, pour organiser un rendez-vous". Ils ont reçu une "réponse positive de leur part", malgré le temps d'attente, nouvelle dont se félicite le maire.

"Cette nouvelle étape de notre travail en commun pourra donc nous permettre d’échanger avec eux sur leurs attentes, rappeler ce qui a été accompli aux côtés de la famille, et de jalonner la suite ensemble, comme nous l’avons toujours fait", conclut Jean-Claude Villemain en ajoutant que la Ville "a toujours travaillé dans la dignité et le respect de la famille Hansye", et continuera de le faire.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité