Dans l'Oise, le Parc Astérix lance sa campagne annuelle de recrutement avec 1000 emplois à la clé

Publié le Mis à jour le
Écrit par Eline Erzilbengoa avec Marie Sicaud

Comme chaque année, le Parc Astérix organise sa campagne de recrutement avec 1000 emplois majoritairement saisonniers à pourvoir. Samedi 22 janvier, lors du forum des métiers organisé pour l'occasion, ils étaient déjà 300 candidats à vouloir postuler.

C'est un rituel annuel pour l'un des parcs d'attractions les plus visités de France. Le parc Astérix débute cet hiver sa campagne de recrutement avec à la clé 1000 emplois majoritairement saisonniers, mais aussi des postes en alternance et des CDI. 

Samedi 22 janvier, un forum des métiers était organisé au sein même du parc. Accueil du public, vente, maintenance, hôtellerie, restauration, art du spectacle... Le choix ne manque pas.

Marion et Mathis, 18 ans tous les deux, sont venus de Clermont de l'Oise. Ils espèrent ainsi décrocher une première expérience professionnelle lors de leurs vacances d'été. "Je connais déjà le parc, j'y suis venue plusieurs fois, je vois comment le personnel travaille et je pense que je pourrai bien m'y plaire pour la saison", confie Marion qui souhaiterait travailler à l'accueil ou en restauration.

"Je viens dans le parc depuis que je suis tout petit, enchérit Mathis. Avec Marion, on vient très souvent, on sait que c'est une bonne école pour la formation, c'est toujours un plus sur le CV le Parc Astérix. En plus, ils proposent des contrats très flexibles et si on est bons, on est repris la saison d'après donc ça permet de faire ses études et d'être assuré d'avoir un travail tous les étés."

"On ne va pas seulement regarder le CV"

Chaque année, le parc recrute 1000 saisonniers avec des contrats pour tous les types de profils. "On ne va pas seulement regarder le CV, cela va dépendre aussi du poste. Il y a énormément de recrutement que l'on fait sur des aptitudes, des qualités d'écoute, du savoir-être", explique Fathia Gueucier, responsable recrutement au Parc Astérix.

Depuis plusieurs années, un secteur semble moins attractif, il s'agit de l’hôtellerie-restauration. Alors les équipes mettent en avant leurs atouts pour séduire les postulants.

"On a tendance à croire que sur les parcs d'attraction on mange de la malbouffe et chère, alors que l'on a tendance à aller vers l'amélioration de la restauration dans les hôtels et sur les parcs par des produits locaux, bio, de saison, affirme Pascal Mazeron, chef de l'hôtel Les quais de Lutèce au sein du parc. On montre ainsi aux futurs candidats que l'on ne va pas travailler que sur des produits surgelés, industriels, ils vont avoir un vrai métier avec des gens autour d'eux qui vont pouvoir les encadrer, ce qui va nous permettre de prendre aussi bien des professionnels que des personnes qui n'ont pas encore travaillé sur ce métier-là."

Les opérations de recrutement vont se poursuivre durant les prochaines semaines. Les annonces sont disponibles en ligne sur le site de recrutement du parc.

Déjà 300 candidats ont manifesté leur intérêt. Une fois retenus, les salariés seront ensuite formés, avant l'ouverture du parc prévue le 9 avril 2022.