Des tags racistes, homophobes et nazis à Clermont : "on est tous très choqués et très étonnés de voir ça"

Des inscriptions racistes et homophobes, ainsi que des symboles nazis, ont été taggués sur une maison et sur un panneau publicitaire à Clermont-de-l'Oise. La mairie a porté plainte.

"Rentre chez toi et dans ton pays", "dehors les paks paks", "mort à l'envahisseur", voici quelques-unes des phrases que l'on pouvait lire, ce 5 mai, sur les murs du logement d'une famille à Clermont-de-l'Oise. Ces inscriptions racistes étaient accompagnées de croix gammées et de runes d'Odal, l'emblème des Jeunesses hitlériennes sous le IIIe Reich.

"On était choqués par ces propos de haine"

Les occupants de cette maison sont d'origine sri-lankaise. Pour leur voisin Michel, aucun doute, il s'agit d'une attaque ciblée. "On ne peut pas dire que ce soit des gens de passage, c'est franchement ciblé.Ils ne sont pas venus faire des inscriptions sur mon mur à moi !", note-t-il. Il y voit un lien direct avec le discours de l'extrême-droite.

"Les idées du Front national, tous les jours, on en est saturés dans les médias. Ça commence à bien faire." Scandalisé par cet acte, l'homme de 78 ans, militant communiste, a rédigé une lettre de soutien pour la famille. Il fait du porte-à-porte pour la faire signer par les autres voisins.

À quelques kilomètres de là, un panneau publicitaire a également été tagué. "Mort aux arabes", "les bougnouls [sic] votent, et vous ?", ainsi que "Olivier PD", insulte probablement adressée au maire de la commune, Lionel Ollivier. L'écriture et le feutre utilisé laissent penser qu'il s'agit du même auteur.

Sarah, commerçante du quartier, a découvert le tag en même temps que d'autres habitants. "On était choqués par ces propos de haine, assure-t-elle. On a jamais vu ça. On est tous très choqués et très étonnés de voir ça. on est dans une ville relativement calme, avec de la mixité, on ne se pose pas la question de la nationalité", assure-t-elle.

La municipalité porte plainte

Même surprise pour le maire. "Ces injures racistes m'ont scandalisé, c'est la première fois que sur la commune de Clermont on a des propos ouvertement racistes, précise-t-il. (...) La caractéristique principale de notre politique municipale, c'est le vivre-ensemble."

La famille a porté plaine, la municipalité aussi. Lionel Olliver, lui, ne l'a pas fait à titre personnel pour l'insulte à son encontre, mais se dit "consterné" par un tel acte. "C'est consternant de voir qu'au 21e siècle, on stigmatise les gens en raison de leur couleur de peau, de leur orientation sexuelle." 

L'édile indique avoir sollicité les services de la police municipale pour étudier les caméras de vidéo-protection de la commune. S'il n'y en a pas dans la rue, il espère que les forces de l'ordre pourront retrouver les auteurs grâce aux caméras alentours. Il veut également rencontrer la famille dont la maison a été taguée, "pour leur faire part de notre solidarité". 

Avec Claire-Marine Selles / FTV

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité