Élection municipale à Auneuil sur fonds de rejet d'un projet de méthaniseur : le maire sortant battu

Hans Dekkers, le maire sortant d'Auneuil a été battu par son rival Johnny Carminati lors de l'élection municipale organisée dimanche 19 mars 2023. Le projet d'implantation d'un méthaniseur dans cette commune de l'Oise avait conduit à la démission de 14 des 27 élus du conseil municipal.

Johnny Carminati est le nouveau maire sans étiquette d'Auneuil, une commune de 3 000 habitants dans l'Oise. Il a été élu avec plus de 67% des voix dimanche 19 mars 2023 face au maire sortant Hans Dekkers. Les habitants étaient appelés aux urnes après la démission de 14 des 27 élus du conseil municipal. Au cœur des tensions : un projet d'implantation d'un méthaniseur à 1,6 kilomètre du village sur un terrain appartenant à Hans Dekkers et proposé par ce dernier. 

À la manière du compost, mais sans oxygène, les méthaniseurs permettent de produire du biogaz par la décomposition de matières organiques. En 2020, selon GRDF, la quantité de gaz renouvelable injecté dans les réseaux français a doublé. Dans un rayon de 20 kilomètres autour d’Auneuil, trois méthaniseurs ont déjà été construits.

"La commune n’est pas adaptée pour accueillir un projet d'une telle envergure"

Le nouveau maire, Johnny Carminati, ex-conseiller municipal délégué, accuse le projet d'avoir créé "un climat délétère". "Notre liste n'est pas contre la méthanisation ni le principe du méthaniseur, mais il faut prendre en compte les conséquences environnementales et les inquiétudes des habitants", expliquait-il dimanche avant la publication du résultat du scrutin. 

L'Association contre l’implantation d’un méthaniseur à Auneuil (ACIMA) avait organisé une manifestation le 12 mars dernier pour afficher son mécontentement. "La commune n’est pas adaptée pour accueillir un projet d'une telle envergure à cet emplacement et sur son foncier. C’est pour ça qu’on s’est engagés depuis le départ", expliquait dimanche Sébastien Nahacz, vice-président de l'ACIMA.

Les opposants redoutent notamment des nuisances sonores, de mauvaises odeurs et une défiguration du paysage. Des arguments que réfute Hans Dekkers. "La contestation n'est pas justifiée, on démonte tous les arguments."

"Si je ne suis plus maire, le méthaniseur va aller beaucoup plus vite"

Le désormais ancien maire de la commune accuse ses opposants d'"opportunisme". "On a l'impression que maintenant, dès qu'il y a un désaccord, on ne cherche même pas à se parler", a-t-il regretté dimanche, résigné. "Il y a des gens qui ne votent pas pour eux, ils votent contre moi, c’est tout."

Hans Dekkers ne compte pas abandonner le projet de méthaniseur. "Je me suis toujours imposé un devoir de réserve… Si je ne suis plus maire, le méthaniseur va aller beaucoup plus vite", a-t-il promis dimanche alors que les habitants d'Auneuil étaient en train de voter. 

Un permis de construire a déjà été accordé pour ce méthaniseur, mais pas le permis d’exploitation. Sans lui, l’entreprise Biogaz, porteuse du projet, ne peut entamer le chantier.