Festival Off d'Avignon 2023 : rendez-vous incontournable des compagnies qui veulent se faire connaître, "le bouche-à-oreille est capital"

Le festival Off d'Avignon est un rendez-vous cher aux professionnels du théâtre. Plus de 1 500 spectacles s'y jouent. Le défi pour les compagnies : se démarquer et vendre leur spectacle à un maximum de programmateurs.

C'est l'un des plus grands festivals de spectacles vivants au monde : le Off d'Avignon est autant apprécié du public que des professionnels. Pour les compagnies, c'est un mois de travail intense, de représentations, mais aussi de communication : ce festival est devenu au fil des années un lieu incontournable de promotion des spectacles et de mise en relation avec les théâtres de toute la France.

Faire connaître son spectacle

La compagnie Atelier Môz a fait le trajet depuis Chantilly pour y présenter La fabuleuse aventure d'Aurore Sand, un spectacle pour enfants inspiré des contes féériques méconnus de George Sand.

Pendant un mois, les trois comédiennes de la troupe partagent un appartement. "C'est une vraie bulle, explique l'une d'entre elle, Lola Le Feuvre. C'est une super expérience, c'est vraiment à faire." Mais ces quelques semaines avec des copines et loin des enfants sont loin d'être des vacances. "Ça reste pleinement notre travail !"

Le matin, dès 9 h, elles démarrent le tractage. Elles interpellent les passants dans les rues pour les inciter à venir voir leur représentation. Elles rejoignent ensuite leurs collègues à 10 h pour se préparer et installer le plateau en quinze minutes chrono : avec huit spectacles qui s'enchaînent chaque jour dans cette salle, tout est millimétré. Après le spectacle, le démontage doit se faire tout aussi rapidement. Et les comédiennes retournent dans les rues pour tracter à nouveau.

Objectif : convaincre les programmateurs

Ce travail a pour but de faire vivre le spectacle bien au-delà du festival. De nombreux professionnels du théâtre viennent au Off d'Avignon pour assister au spectacle, notamment les responsables de programmation et directeurs de salles qui construisent leurs prochaines saisons.

Sarah Moulin, chargée de diffusion, est venu faire connaître le nouveau spectacle de sa compagnie axonaise Le compost. "C'est important pour la vie du spectacle. On a tourné pas mal dans la région Hauts-de-France, mais à Avignon, on va rencontre tous les programmateurs du territoire national, donc ça va élargir le champ de diffusion", explique-t-elle.

Pour se démarquer au milieu des 1 500 spectacles qui se jouent chaque jour au festival Off, elle a quelques astuces. "Il faut déjà bien choisir son théâtre, il y en a qui donne une visibilité très grande.(...) Il faut être patient, endurant. On essaie aussi d'avoir un visuel marquant, qui va interpeller." Comme la compagnie isarienne, elle sait l'importance du tractage dans la rue. "Le bouche-à-oreille est capital : quand le public vient en salle et qu'il aime le spectacle, il a envie d'en parler aussi dans les rues d'Avignon, et ça fait le travail. Pareil pour les professionnels, ils parlent beaucoup entre eux des spectacles et de leurs coups de cœur."

Avec Mathieu Maillet / FTV

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité