Football - Le FC Chambly jouera dans son nouveau stade homologué Ligue 2 fin 2020

À cause du confinement, les travaux du nouveau stade du FC Chambly ont pris du retard. Initialement prévue pour la reprise du championnat de Ligue 2, la livraison se fera probablement fin 2020. 
Le chantier du nouveau stade homologué Ligue 2 du FC Chambly a repris après deux mois d'arrêt.
Le chantier du nouveau stade homologué Ligue 2 du FC Chambly a repris après deux mois d'arrêt. © A.Barège/FTV

Les pelleteuses et les ouvriers s'activent sur le chantier du nouveau stade de Chambly dans l'Oise. Arrêtés pendant 2 mois, les travaux ont repris avec toutes les précautions d'usage. Un des premiers chantiers à redémarrer dans le département.

4500 places

Contigu à l'ancien terrain, il est homologué Ligue 2 pour pouvoir accueillir les matches du FC Chambly. Imaginez donc une pelouse hybride, thermo-régulée pour les fraîches soirées d'hiver. Elle sera implantée fin juin. Et trois tribunes de 1500 places tout confort chacune. "La tribune sud accueillera les supporters camblysiens et le kop, détaille Thierry Bertrand, le directeur financier du club. La tribune d'honneur sera sur trois étages. Au premier étage, il y aura les bureaux, les vestiaires, la tribune presse, les locaux de l'équipe médicale. Au deuxième, ce sera un couloir pour que le public venant du parvis puisse accéder la tribune nord; et au dernier étage, les loges VIP. La tribune nord, c'est l'espace visiteurs. Le stade est évolutif : sur un des côtés latéraux du terrain, il n'y aura pas de tribune. On verra quand on sera en Ligue 1. Parce que c'est quand même l'objectif ultime !"

Un projet de 14 millions d'euros

Depuis sa montée en Ligue 2, le FC Chambly ne pouvait plus jouer sur son terrain historique du stade des Marais. La structure ne répondait pas aux critères du foot professionnel : "Quand on passe en pro, la différence majeure dans un stade, c'est sur la sécurité et sur le système de vidéosurveillance, explique Thierry Bertrand. Il faut un PC sécurité et un certain nombre de caméras pour surveiller les accès. Par exemple, les supporters adversaires sont filmés de leur descente du bus jusqu'à leur installation dans leur tribune. On doit également installer des projecteurs plus puissants pour éclairer le terrain. Il faut aussi une plateforme régie pour les télés et les cars régies puisque les rencontres sont filmées par les diffuseurs".

Le projet coûtera 14 millions d'euros financés par la ville à 60%, le département, la région et l'Etat. Avec la crise sanitaire, le chantier aura trois à quatre mois de retard. Initialement, le nouveau stade devait être livré mi-juillet. "L'arrêt des travaux est intervenu au pire moment puisqu'on était dans la phase finale, raconte David Lazarus, le maire (SE) de Chambly. La deuxième chose, c'est qu'on a problème de livraison : beaucoup de sous-traitants ont été impactés. Et au quotidien, forcément, ça ralentit. Mais tout ça nous laisse espérer une livraison fin 2020/début 2021." "Au mieux fin novembre au pire début janvier," selon Fulvio Luzi, le président du FC Chambly.

La reprise à Beauvais

En attendant, il va falloir encore une fois, trouver refuge ailleurs pour le début de saison. Et avoir hésité entre le stade Pierre-Brisson de Beauvais et Charléty à Paris, c'est encore à Beauvais que le FC Chambly jouera à la reprise du championnat prévue le 23 août : 

 "Sportivement, ça se présente pas mal, rassure Fulvio Luzi. On a conservé notre équipe type. On attend des nouvelles de nos joueurs prêtés qu'on va essayer de récupérer. Il va y avoir aussi quatre ou cinq recrues au niveau défensif latéral, un milieu et sûrement des attaquants. On a fait une grosse fin de saison sur les onze derniers matches, on a deux défaites tirées par les cheveux. Le retour de Guillaume Ary et de Koréo y était pour beaucoup. Mais notre dixième place a un goût amer parce qu'on ne sait pas où on aurait fini. Mais on la prend comme un maintien solide pour une première année. On va essayer de faire pareil la seconde !"

Quant à l'épisode du départ finalement annulé de l'entraîneur, Bruno Luzi, pour le président du club, "s'il n'y avait pas eu le confinement, il ne se serait rien passé. Chacun a réagi différemment à ce confinement. Bruno, lui, s'est posé beaucoup de questions sur son avenir."

Une fois le nouveau stade livré, l'ancien terrain d'honneur sera à son tour rénové.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fc chambly football sport