Guerre en Ukraine : les camions de Margny-lès-Compiègne sont arrivés à Malbork, en Pologne : "c'est la plus grosse quantité de dons que nous avons reçue" (épisode 3/4)

Publié le Mis à jour le

Des médicaments, mais aussi des vivres et des produits d'hygiène. Quatre camions, partis de Margny-lès-Compiègne, ont rejoint Malbork, en Pologne, jumelée avec la ville isarienne. Une équipe de France 3 Picardie suit le convoi. Chaque jour, nous vous informons de l’avancée de l’opération.

Leur arrivée a pris du retard en raison de contrôles de police en Allemagne, mais ils ont finalement atteint leur destination en début d'après-midi mercredi 23 mars. Les 4 camions partis de Margny-lès-Compiègne, dans l'Oise, ont rejoint la ville de Malbork, en Pologne. Sur place, les bénévoles s'étaient organisés en amont pour que tout se passe au mieux. Le maire et la soixantaine de volontaires s'étaient notamment réunis pour ne pas perdre de temps lors du déchargement. Parmi eux, des employés de mairie, des militaires venant après leur service, et des habitants de la commune. "Ce sont nos voisins. Nous avions, avant la guerre, beaucoup d'Ukrainiens qui travaillaient à Malbork", explique le maire Marek Charzewski. Donc nous ne voulons pas les laisser tomber."

Une organisation millimétrée

Les camions, partis de Picardie pour livrer leur ville jumelle en Pologne, se sont garés sur le parking d'une entreprise privée qui a bien voulu mettre les lieux à disposition. Sur place, la délégation d'élus isariens, était fière de voir cette solidarité se concrétiser. Et le ballet a commencé : 400 m3 de marchandises à décharger. "C'est la plus grosse quantité de dons que nous avons reçus jusque-là", explique le maire, qui participe lui-même aux opérations.

Les médicaments et équipements médicaux vont désormais être acheminés jusqu'en Ukraine et non à la frontière pour être sûr qu'ils parviennent aux personnes qui en ont besoin, notamment dans les hôpitaux et sur le front. Les vivres et les produits d'hygiène, eux, vont être distribués aux Ukrainiens qui sont nombreux à avoir rejoint la ville de Malbork. 700 personnes sont officiellement enregistrées, mais elles sont en réalité beaucoup plus nombreuses, car les formalités prennent du temps et les arrivées se font en continu.