• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Jérôme Druart, musicien déficient visuel et auditif, en concert à Clermont-de-l'Oise

Jérôme Druart est atteint d'une maladie génétique évolutive qui affecte sa vue et son ouïe. / © Page Facebook DCID2
Jérôme Druart est atteint d'une maladie génétique évolutive qui affecte sa vue et son ouïe. / © Page Facebook DCID2

Jérôme Druart, 43 ans, est atteint d'une maladie dégénérative affectant sa vue et son ouïe. Pourtant, il a donné un concert de hard rock ce samedi 9 février à Clermont-de-l'Oise. 

Par RI

Il est reconnu invalide à 80%, déficient visuel et auditif. Pourtant Jérôme Druart n'a pas peur de monter sur scène. Le guitariste isarien s'est produit en concert ce samedi pour montrer "qu'il faut aller au bout de ses envies.

Musique salvatrice


Lorsqu'il apprend à 15 ans qu'il est atteint d'une maladie au nom effrayant, une rétinite pigmentaire syndrome d'Uscher type 2, Jérôme perd goût à la vie. Le médecin qui l'a diagnostiqué lui prédit la cécité complète à 40 ans. "C'est la musique qui m'a sauvé. La découverte du hard rock et du heavy metal, surtout Iron Maiden, m'a donné envie de faire de la musique. Ces musiciens sortaient la colère que j'avais en moi."

Aujourd'hui, à 43 ans, il n'a finalement pas totalement perdu la vue. Il est persuadé que c'est grâce à la musique. Avec son accolyte Sylvain, il monte son premier groupe en 1995. Près de 25 ans plus tard, ils jouent toujours ensemble. 
 

Soirée de soutien


Ce soir, deux autres groupes, venus du Val d'Oise, étaient sur scène pour l'événement "O'tour 2 Jérôme" : The Verge, qui fait de la pop anglaise, et SinrJ, qui fait de la pop française. Un moyen pour eux de soutenir les projets de Jérôme et de l'aider à sensibiliser autour du handicap. "Mon rêve, c'est de faire une tournée. Pour montrer que le handicap n'est pas un frein mais une force pour avancer, à condition d'avoir du soutien. Rien n'est impossible quand on est bien entouré. Il faut savoir relativiser sur ce qui nous arrive, et ne pas avoir peur."

Pour que les conditions soient optimales, lors des concerts, Jérôme est équipé pour avoir le meilleur retour son possible et pour que la lumière ne soit ni trop vive, ni trop faible. "C'est difficile de lier la musique avec les déficiences, par exemple j'ai du mal à voir le manche ou à entendre certains sons, mais avec beaucoup de travail et des répétitions, j'y arrive."
 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Amélie Delacroix se dévoile

Les + Lus

Les + Partagés