JO 2021 - Trois choses à savoir sur la judokate Madeleine Malonga originaire de Chambly dans l'Oise

Madeleine Malonga fait son entrée aux Jeux olympiques de Tokyo jeudi 29 juillet. L'occasion de revenir sur le parcours de cette championne originaire de Chambly dans l'Oise, l'une des grandes chances de médaille française en judo dans la catégorie -78kg.
La judokate Madeleine Malonga en 2019
La judokate Madeleine Malonga en 2019 © FTV

Son grand moment est enfin arrivé. À 27 ans, la judokate Madeleine Malonga entre en piste dans la catégorie -78kg. Ces JO, elle en rêve depuis des années et compte bien ramener une médaille à la France, l'or de préférence. 

Elle rejoint le pôle espoirs d'Amiens à 14 ans

C'est dans l'Oise, que la jeune femme fait ses premiers pas sur tatamis à l'âge de 8 ans. Depuis, elle travaille d'arrache pied pour être la meilleure de sa catégorie, quitte à faire des sacrifices. À 14 ans, elle rejoint le pôle espoir d'Amiens à 80 kilomètres de sa ville d'origine, Chambly. "C'est pas facile de se dire à 14 ans, que l'on va partir à l'internat et que l'on va faire du sport tous les jours et quitter son petit cercle familial", nous confiait-elle lors de notre reportage tourné en 2019.

Mais la jeune judokate s'accroche à son rêve et redouble de détermination. "Je me souviens au lycée, les autres filles sortaient et moi j'allais à l'entraînement", sourit-elle. De son expérience en internat elle en sort finalement grandie. "Ce sont mes meilleures années, j'espère que quand j'aurai des enfants, je pourrai les envoyer en pôle", ajoute-t-elle.

Elle note tout dans un petit cahier

En 2010, elle rejoint l'nstitut national du sport, de l’expertise et de la performance (INSEP). Les choses sérieuses commencent et les résultats s'enchaînent. En 2014, elle remporte son premier Grand Slam, puis elle devient championne d'Europe en 2018 et 2020. Entre temps, en 2019, elle obtient son premier titre mondial, à Tokyo.

Madeleine Malonga, sacrée Championne du monde 2019 (-78 kilos) à Tokyo.
Madeleine Malonga, sacrée Championne du monde 2019 (-78 kilos) à Tokyo. © CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Ses objectifs, ses erreurs, ses choses à améliorer, Madeleine Malonga les conserve dans un petit carnet où elle note tout. "J'oublie beaucoup de choses facilement, donc quand j'écris au moins je sais que je n'oublie pas et c'est ma petite trame." Si la judokate a conservé son petit cahier aujourd'hui, il est certain qu'il est mentionné l'objectif de sa carrière : le titre olympique.

Elle aborde les JO sans pression

Ce serait une consécration pour la jeune Camblysienne. Plus qu'un rêve, un objectif à atteindre. Mais Madeleine Malonga entre dans la compétition de manière sereine. "Cette crise sanitaire, ça a tellement remis les choses en question, que je me suis un peu détachée en prenant les choses avec plus de légèreté et en me disant : si ça y est tant mieux et si ça y est pas la vie continue", a-t-elle récemment confié sur son compte Instagram.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Madeleine Malonga 🌸 (@mado_m)

Un état d'esprit qui la mènera peut-être jusqu'à la première place du podium de ces JO de Tokyo. Son premier combat est à suivre jeudi 28 juillet à partir de 4h du matin (heure française).

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
judo sport jeux olympiques