Les locaux de la Fédération des chasseurs de l'Oise victimes d'actes de vandalisme

Les locaux de la Fédération des chasseurs de l'Oise situés à Agnetz ont été vandalisés durant le weekend des 4 et 5 juillet. C'est la troisième fois que ce genre d'incident se produit ces dernières années.
Un des deux panneaux de communication de la Fédération des chasseurs de l'Oise aspergé de peinture rouge
Un des deux panneaux de communication de la Fédération des chasseurs de l'Oise aspergé de peinture rouge © Fédération des Chasseurs de l'Oise
La Fédération des chasseurs de l'Oise a une nouvelle fois été prise pour cible. Durant le weekend des 4 et 5 juillet, les locaux situés à Agnetz ont été vandalisés.
Deux grands panneaux de communication situés à l'extérieur des locaux ont été aspergés de peinture rouge. L'inscription "meurtrier" a également été taguée sur le mur à l'entrée du parking.
 
L'inscription "meurtrier" taguée sur le mur à l'entrée du parking de la Fédération des chasseurs de l'Oise
L'inscription "meurtrier" taguée sur le mur à l'entrée du parking de la Fédération des chasseurs de l'Oise © Fédération des Chasseurs de l'Oise

"La dérive antichasse est présente et ne cesse de s’accentuer. Nous sommes face à un mouvement qui cherche à faire du buzz autour d’un sujet qu’il méconnait totalement. Ces agissements, qui restent pour la plupart du temps impunis, deviennent insupportables !" a réagi le président de la fédération, Guy Harlé d’Ophove.

Des attaques répétées

Ce n'est pas la première fois que ce genre d'incident se produit. Ces mêmes locaux ont été fracturés et saccagés en 2015, rappelle la fédération des chasseurs. En 2019, c’est la hutte pédagogique qui avait été incendiée lors de la Fête du miel organisée sur son site. 

Le président de la Fédération des chasseurs de l'Oise regrette que ces attaques soient répétées. "Nous employons 26 personnes, femmes et hommes, et il n’est pas tolérable que celles-ci se sentent en danger lorsqu’elles se rendent sur leur lieu de travail. On s’attaque à leur outil de travail dont ces extrémistes n’ont aucun respect."

Une plainte a été déposée. La gendarmerie a procédé aux constatations ce lundi matin. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
chasse faits divers