• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Le maire de Laigneville exprime sa colère après le décès d'un maire du Var “tué pour un tas de gravats”

© FTV
© FTV

Depuis 2014, Christophe Dietrich se bat contre ceux qui déposent des déchets sauvages. Il vient de publier un message sur Facebook, après la mort lundi 5 août d'un élu du Var décédé dans sa commune de Signes, renversé par un fourgon qui venait de déposer illégalement sur un chemin privé.

Par Halima Najibi

Il a été l'un des premiers maires à dénoncer les déchets sauvages publiquement via des vidéos. Le maire de Laigneville Christophe Dietrich pratique la politique du "retour à l'envoyeur", l'élu renvoi les ordures qui polluent sa commune à leurs propriétaires. Il est fréquent que des entreprises ou des particuliers déposent en pleine nature des déchets de construction, des déchets verts, des sacs et films plastiques, des pneus et autres. Les municipalités sont dépassées par ces actes d'incivisme, qui leur coûtent cher. Et qui aboutissent comme ce lundi à un fait-divers dramatique, la mort d'un maire dans le Var.
 

Christophe Dietrich a exprimé sa colère sur Facebook, après la mort tragique du maire de Signes près de Toulon dans le Var le lundi 5 août. L'élu a été renversé par un frougon qui venait de déposer illégalement un tas de gravats sur un chemin privé de sa commune.

C’est avec un profond sentiment de colère que j’écris ces lignes. Colère envers cette justice qui classe presque systématiquement les plaintes pour des motifs parfois fallacieux « la commune a nettoyé les lieux, donc il n’y a plus d’infraction » et qui donnent un sentiment d’impunité totale aux auteurs. 

Colère envers ce gouvernement qui ne prend pas la mesure du phénomène et qui mégote un ou deux amendements pour se donner bonne conscience sans donner aucune possibilité aux maires de faire appliquer la loi. Au final, ce sont les maires qui sont en première ligne et qui prennent les risques pour leurs administrés. Des maires livrés à eux mêmes et sans aucun soutien ni de l’État, ni de la justice.

 

Suite à cette annonce, nous avons reccueilli les propos du maire lors d'un entretien téléphonique :
La municipalité de Creil rend hommage au maire d Signes.  

Sur le même sujet

TRIBUNE NORD. Quelles solutions face à l’homophobie dans les stades ?

Les + Lus