Municipales 2020 à Crépy-en-Valois : le maire sortant Bruno Fortier remporte le second tour

La liste menée par Bruno Fortier (DVD) est arrivée en tête du second tour des élections municipales à Crépy-en-Valois avec 43,3 % des suffrages. Elle devance notamment la liste d'Arnaud Foubert (DVD) arrivé deuxième avec 26,5% des voix.
A l'issue du second tour des élections municipales, le maire sortant Bruno Fortier arrive en tête à Crépy-en-Valois dans l'Oise
A l'issue du second tour des élections municipales, le maire sortant Bruno Fortier arrive en tête à Crépy-en-Valois dans l'Oise © FTV
C'est finalement le maire sortant Bruno Fortier (DVD) qui remporte ce second tour des élections municipales à Crépy-en-Valois dans l'Oise avec 43,3% des voix. Il devance ainsi Arnaud Foubert (DVD) avec 26,5%, Philippe Pinilo (Divers) avec 17,4% et Michel Houllier (DVC), 12,7%.

Le maire atteint du Covid était déjà en tête au 1er tour

Premier cluster, lors de l'épidémie du coronavirus, Crépy-en-Valois a fait la une des médias nationaux, notamment depuis le premier décès sur le territoire français, celui d’un enseignant crépynois.

En première ligne, Bruno Fortier, lui même atteint du Covid. Ce dimanche, les électeurs renouvellent ainsi leur confiance à celui qui a géré cette crise sanitaire malgré tout. "Je tiens à remercier toute l'équipe qui nous a suivi. On a fait un travail important avec cette période électorale difficile et peut-être encore plus à Crépy-en-Valois pour les raisons que vous savez", confie l'élu.

Au premier tour, Bruno Fortier était déjà arrivé en tête avec 31,3% des suffrages. En deuxième position, Arnaud Foubert avait obtenu 15,8% des voix. Arrivaient ensuite Michel Houllier, avec 11,7%, et Philippe Pinilo avec 11,1%.
 
Les quatre listes arrivées en tête du premier tour, qui se retrouvent en ballottage au second tour.
Les quatre listes arrivées en tête du premier tour, qui se retrouvent en ballottage au second tour. © Franck Blancquart/FTV

Un nouveau départ

Le taux d'abstention lors de ce second tour est très élevé avec 66% des inscrits qui ne se sont pas rendus aux urnes. Pour Bruno Fortier, cette absence de participation prouve que les élections municipales en France n'auraient pas dû avoir lieu cette année. 

"Elles auraient dû être reportées d'un an. Je pense que le travail démocratique aurait pu se faire tout à fait correctement, ce qui n'a pas été le cas", estime-t-il. Le maire sortant se réjouit tout de même d'avoir remporté ce second tour dans ce contexte. Il s'agit d'un nouveau départ désormais pour la ville. "Je voudrais qu'on essaye de ne plus parler de ce Covid et qu'on parle de l'avenir, allons de l'avant et ne regardons plus en arrière", conclut-il. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections