Résultats des municipales à Crépy-en-Valois : Bruno Fortier arrive en tête, quatre listes au second tour

Bruno Fortier (SE) arrive en tête avec 31,2% des suffrages lors de ce premier tour. Située au coeur du foyer de coronavirus, Crépy-en-Valois a connu une campagne électorale chahutée avec des têtes de listes confinées et des réunions publiques annulées. La participation s'est élevée à 37,5%.
L'un des bureaux de vote de Crépy-en-Valois lors du 1er tour des municipales le 15 mars 2020
L'un des bureaux de vote de Crépy-en-Valois lors du 1er tour des municipales le 15 mars 2020 © Éric Henry / FTV
Il y a six ans, le maire sortant de Crépy-en-Valois Arnaud Foubert (UMP) avait dû céder son mandat à l'agent d'assurance Bruno Fortier à l'issue d'une élection municipale marquée par un grand nombre de listes maintenues au second tour (cinq sur sept). Ce dimanche 15 mars, quatre listes sont en ballotage. 
 

Une quadrangulaire au second tour

Le maire sortant, Bruno Fortier (DVD), toujours confiné car porteur du coronavirus arrive en tête de ce premier tour avec 31,2% des suffrages. Il est suivi par Arnaud Foubert (DVD) qui recueille 15,8% des voix. Michel Houllier (DVC), se retrouve avec 11,6% juste devant Philippe Pinot (DIVERS) et ses 11,1%. Ces quatre listes se retrouvent en ballotage pour le second tour. 

Les listes de Pierre-Marie Jumeaucourt (PCF) : 9,5%, Alin Aubigny (RN) : 7,4%, Samira Herizi (DVC) : 6,5%, et Jean-Michel Sinet (DVD) : 6,5%, vont fusionner. 

2020, les municipales "coronavirus"

Cette année, la campagne des municipales a été fortement bousculée depuis le décès dans la nuit du 25 au 26 février de la première victime française de l’épidémie de coronavirus, un enseignant du collège Jean-de-La-Fontaine de Crépy-en-Valois.

Le 28 février, le maire Bruno Fortier (tête de liste "A Crépy-en-Valois, notre parti c'est toujours vous" - DVD) et une conseillère municipale sont placés en confinement à domicile, car ils présentent des symptômes respiratoires. Leur contamination au coronavirus de la Covid-19 est confirmée deux jours plus tard.

Selon nos informations, M. Fortier est toujours porteur du coronavirus (mais ne présente pas de signes graves) et ne pourra se rendre pas en mairie ce dimanche.

Un autre candidat à la mairie s'est retrouvé confiné chez lui. Il s'agit de Philippe Pinilo, tête de liste "Crépy, il est temps" (DIV) et médecin de l'enseignant décédé. Il s'était volontairement placé à l'isolement jusqu'au 4 mars.

Le 29 février, la préfecture de l'Oise avait publié un arrêté interdisant les rassemblements collectifs. Nicolas Bourgeois, référent En Marche dans l'Oise, a alors annoncé sur Tweeter une suspension des actions militantes de toutes les équipes du parti présidentiel engagées dans le département, où se situe le principal foyer de contamination. 

Facebook live à la rescousse

Cette situation exceptionnelle a poussé les équipes à faire preuve de créativité : la liste "Crépy-en-Valois" (DVC), menée par la conseillère régionale Samira Herizi, a par exemple mis en place dès le 3 mars des réunions en Facebook live et conférence téléphonique.
 
Dans ce contexte, la question de la participation au premier tour ce dimanche 15 mars se pose à Crépy-en-Valois plus fortement qu'ailleurs. Les Crépynois resteront-ils chez eux par crainte du coronavirus ou feront-ils au contraire preuve d'un civisme renforcé par les difficultés qu'ils ont traversées ces dernières semaines ?

 
© Ministère de l'Intérieur

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections coronavirus/covid-19 santé société