Amazon à Senlis : action surprise d'ATTAC devant l'hôtel de ville

Ce mercredi 17 juin, les membres de l'organisation altermondialiste ATTAC se sont rassemblés devant l'hôtel de ville de Senlis, pour protester contre l'ouverture du centre Amazon dans la ville de l'Oise.

Il fallait marquer le coup. Ce mercredi 17 juin débute une campagne nationale de l'organisation altermondialiste ATTAC : "contre la réintoxication du monde". L'organisation compte profiter du déconfinement pour réfléchir à une façon de « construire de nouvelles manières d’habiter le monde », peut-on lire dans une tribune publiée sur leur site. 

Pour débuter cette campagne nationale de "sensibilisation de l’ensemble des citoyens", ATTAC a décidé de mener une action à Senlis, où doit s'ouvrir un nouveau centre Amazon. Initialement prévue pour le mois de mai, l'ouverture du site a été reportée à cause de l'épidémie de Covid-19. 

Action surprise

À partir de 18h, des dizaines de militants sont attendus devant l'hôtel de ville de Senlis. Annick Coupé, secrétaire général de l'organisation est attendu sur place pour prendre la parole lors de cette action surprise. 

"Initialement, nous étions contre l’ouverture de ce centre. Par principe de réalité, l’entrepôt est déjà construit, donc on ne va pas demander sa fermeture", explique Thierry Patinet, porte-parole d'ATTAC Oise. L’action de ce soir n’est pas une action finale, mais une action permanente de sensibilisation de l’ensemble des citoyens", rajoute-t-il. 

Concurrence déloyale

ATTAC milite pour réduire l'utilisation d'Amazon, qui selont eux, tuerai les commerces du centre-ville. Une campagne de communication a d'ailleurs été lancée par l'organisation auprès des commerçants pour les sensibiliser. "Les commerçants qui veulent ouvrir une activité ont des obligations lourdes, alors qu'Amazon a presque des passes-droits pour pouvoir s'installer, s'énèrve Thierry Patinet. C'est de la concurrence déloyale". 

Pour le porte-parole d'ATTAC Oise, "ce n'est pas vrai qu'Amazon crée des emplois ! Pour un emploi créé par Amazon, on en supprime deux dans les commerces du centre-ville", avance-t-il, s'appuyant sur une étude réalisée par l'ancien secrétaire d'État chargé du Numérique, Mounir Mahjoubi

ATTAC utilise la carte de la dérision pour montrer qu'Amazon entraine la désertification des centre-villes.
ATTAC utilise la carte de la dérision pour montrer qu'Amazon entraine la désertification des centre-villes. © ATTAC

Par cette action, l'organisation altermondialiste entend soutenir un projet de loi, porté par l'ancienne ministre de l'écologie Delphine Batho. Elle demande un moratoire moratoire sur l’implantation de nouveaux entrepôts logistiques destinés aux opérateurs du commerce en ligne, dans le but de protéger les commerces de proximité. "Amazon a un réél impcact sur la désertification des centre-ville. Il faut lutter contre ça", termine Thierrey Patinet. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
amazon économie entreprises
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter