• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Trois véhicules de surveillants incendiés devant la prison de Liancourt

Trois voitures d'agents de nuit ont été incendiées au centre pénitentiaire de Liancourt dans la nuit de mercredi 03 au jeudi 04 juillet 2019 / © SLP FO Liancourt
Trois voitures d'agents de nuit ont été incendiées au centre pénitentiaire de Liancourt dans la nuit de mercredi 03 au jeudi 04 juillet 2019 / © SLP FO Liancourt

Le SLP-FO, un syndicat de surveillants de prison, a annoncé dans un communiqué de presse l'incendie de 3 véhicules de surveillants devant la prison de Liancourt dans la nuit du 3 au 4 juillet.

Par Halima Najibi

Selon le Syndicat National Pénitentiaire de Liancourt, une intrusion aurait eu lieu vers 3h40 du matin sur le parking et trois véhicules ont été incendiés. Ce fait divers, pourrait être la conséquence d'un évènement intervenu dans la journée du mercredi. Une quarantaine de détenus avaient refusé de rejoindre leurs cellules après la promenade. Ils ont réintégré leurs cellules vers 20 heures. 
 

"Ils n'ont pas apprécié le refus d'un surveillant d'effectuer des 'passages', explique un syndicaliste. Il s'agit pour un surveillant de donner, de la part d’un détenu, des denrées ou du tabac à un autre détenu". Une pratique tolérée mais qui reste au bon vouloir du surveillant.
 

De nouvelles caméras pour sécuriser le parking


S'il y a bien une caméra sur le parking du personnel, là ou les véhicules ont été incendiés, celle-ci n'enregistre rien, selon le syndicaliste. "On demande aujourd'hui à la direction d'installer une vidéosurveillance qui marche, afin de sécuriser l'ensemble du parking."

En attendant, la direction autorise les surveillants de nuit à garer leurs véhicules à l'intérieur de l'établissement. 

Les surveillants ont porté plainte et une enquête est en cours. 

Sur le même sujet

TRIBUNE NORD. Quelles solutions face à l’homophobie dans les stades ?

Les + Lus