VIDEO. “Ça fait froid dans le dos” : la chronique de Christophe Dietrich, maire de Laigneville dans l'Oise (Épisode 2)

Christophe Dietrich, maire de Laigneville dans l'Oise, face à sa ville déserte en pleine crise du coronavirus. / © Christophe Dietrich
Christophe Dietrich, maire de Laigneville dans l'Oise, face à sa ville déserte en pleine crise du coronavirus. / © Christophe Dietrich

En pleine crise sanitaire du Covid-19, suivez le quotidien du maire de Laigneville, commune de 4800 habitants dans l’Oise. Dans cet épisode 2, Christophe Dietrich nous fait part de ses sentiments face à sa ville sous confinement.

Par Mathieu Maillet

"Ça fait froid dans le dos". C’est l’impression du maire de Laigneville après avoir fait le tour de sa ville pour s’assurer que tout allait bien. Quelques voitures, des personnes allant ou revenant du travail mais des rues pour la majorité vides. De l’air de jeux pour les enfants au gymnase tous désertés, "on a l’impression de se retrouver au lendemain de l’explosion de Tchernobyl".
 
"Ça fait froid dans le dos" : Christophe Dietrich, maire de Laigneville dans l'Oise - Épisode 2
Montage : Mathieu Maillet - FTV


"Les gens ont pris conscience"

"Ça fait film catastrophe mais c’est la preuve que les gens ont pris conscience de l'intérêt de rester chez eux et qu’ils respectent les règles" alors Christophe Dietrich se dit "très fier de ses Laignevillois et Laignevilloises". "Ce n’est pas toujours facile de rester chez soi [...] mais c’est une nécessité absolue et plus vite nous réglerons le problème, plus vite on retrouvera une vie normale".

"Il y aura un avant et il y aura un après" conclut le maire de Laigneville qui espère que cette épreuve nous rendra encore plus solidaires et plus forts.
 

Une solidarité que Laigneville met en œuvre depuis quelques jours avec sa page facebook Laigneville solidaire. Aujourd’hui 95 masques de protections ont été donnés pour les infirmières et médecins de la ville.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus