“On est plus chaud que le climat !” : à Bruxelles, 70 000 personnes marchent pour l'environnement

Ils étaient 70 000 a marcher pour une "meilleure politique climatique" selon la police. / © STEPHANIE LECOCQ/EPA/Newscom/MaxPPP
Ils étaient 70 000 a marcher pour une "meilleure politique climatique" selon la police. / © STEPHANIE LECOCQ/EPA/Newscom/MaxPPP

Troisième mainfestation pour le climat depuis décembre dans les rues de la capitale belge. Et les participants sont de plus en plus nombreux à se mobiliser pour interpeller les dirigeants européens sur l'urgence climatique.

Par France 3 avec AFP

Les rues de Bruxelles se sont remplies de quelque 70 000 manifestants selon les estimations de la police, ce dimanche 27 janvier. Ils ont défilé dans la capitale belge dans le cadre de la Marche européenne pour le Climat, deux jours après le succès d'un rassemblement similaire à l'initiative de la jeunesse.

Le cortège, familial, rassemblant tous les âges au son d'une fanfare, a traversé la ville depuis la gare du Nord jusqu'au Parlement européen. Les participants sont venus de tout le pays malgré une météo froide et pluvieuse. Le service des trains avait été doublé en prévision d'une forte participation.

Sous la pression de la foule, le cortège s'est mis en route une demi-heure plus tôt que prévu. Cri de ralliement des manifestants, devenu familier des rues bruxelloises : "On est plus chaud que le climat !""Du changement chez les humains, pas du changement climatique", pouvait-on également lire sur une pancarte. Ou encore : "Tous les films catastrophe commencent avec le gouvernement ignorant un scientifique", selon des images diffusées sur les réseaux sociaux et les médias belges.
 

Sous l'impulsion du collectif "Rise for Climate", la marche a été organisée en parallèle avec des actions similaires en France. Elle avait pour objectif, dans la capitale de l'Union européenne, "d'interpeller" les dirigeants européens qui se retrouveront en mars pour un sommet.

Une dizaine de mères ont notamment allaité leur bébé en plein milieu de la rue. Une action symbolique baptisée "Feeding hope". "Entendons par là que ces mères de famille abreuvent leurs bébés d'espoir pour le climat", note RTL.be.
 

Plus de 65 000 personnes avaient déjà manifesté à Bruxelles le 2 décembre, au premier jour de la COP24 qui s'ouvrait en Pologne, grand rendez-vous international pour discuter de la lutte contre le changement climatique.

La mobilisation est particulièrement forte chez les jeunes en Belgique depuis le début de l'année. Jeudi 24 janvier, une marche avec des lycéens et des étudiants avait déjà rassemblé 35 000 personnes.
 

Un cahier de revendications a été ouvert pour tenter d'offrir des réponses au changement climatique dans tous les secteurs : bâtiment, industrie, déchets ou encore agriculture, a expliqué l'une des organisatrices, Marie Hayens, à la télévision publique RTBF juste avant le départ du cortège.

"Ce qui est important aussi ce sont les possibilités de financement de toutes ces réformes que nous essayons de mettre en place avec nos représentants politiques", a-t-elle souligné.

 

Sur le même sujet

Les + Lus