#OnVousRépond. La vaccination en questions : quand se faire vacciner? Peut-on se déplacer si on est vacciné ?

Peut-on se faire vacciner si on est allergique à l'adjuvant ? Est-il possible de se déplacer au-delà de 10km si on a reçu les deux doses de vaccin ? Qu'en est-il des personnes immunodépressives ? #OnVousRépond à toutes vos questions concernant la vaccination contre le Covid-19. 

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © DANIEL MUNOZ / AFP

Moderna, AstraZeneca, allergies, déplacements interrégions... La campagne de vaccination s'accélère et les questions autour des vaccins se multiplient.

Quels risques ? Quelles conditions ? Peut-on choisir son vaccin ? Vous avez été nombreux et nombreuses à nous envoyer vos questions. À notre tour de vous répondre et de vous aider à y voir plus clair !  

 

J’ai moins de 55 ans. J’ai reçu une première dose AstraZeneca car j'ai des comorbidités et je travaille dans le médico social. Comment avoir un parcours vaccinal complet ? Je croyais avoir lu en début de vaccination qu’il ne fallait pas mélanger les vaccins entre 2 doses.

Mousse

Changer de vaccins entre deux doses peut inquiéter, mais la Haute Autorité de Santé a donné son feu vert. Dans un communiqué, elle explique qu'à la suite de "remontées de cas d’événements thromboemboliques de localisations inhabituelles, la HAS a recommandé de réserver VAXZEVRIA (AstraZeneca) aux personnes âgées de plus de 55 ans". 

Ainsi, les 533.000 personnes âgées de moins de 55 ans qui ont reçu une première dose d'AstraZeneca (désormais appelé Vaxzevria), devront recevoir la deuxième dose d'un vaccin à ARN messager : soit Moderna, soit Pfizer/BioNTech. 

Bonjour, d'après un article du Monde (5 avril), le vaccin Pfizer ne serait pas efficace sur les personnes immunodéprimées. Avez-vous svp des informations sur ce sujets (études...) ? Merci.

Marie

Vous faites référence à cet article du Monde, publié le 5 avril dernier. Effectivement, une étude publiée dans la revue médicale JAMA en mars dernier et menée par la Johns Hopkins University a démontré que seuls 17% des patients immunodéprimés qui ont reçu une première dose de vaccin à ARN Messager (Pfizer-BioNTech et Moderna) ont présenté des anticorps capables de neutraliser le virus 20 jours après l’injection. Lors de la seconde injection, seuls 45% des patients immunodéprimés ont présenté des anticorps. 

De leur côté, 100% des personnes immunocompétentes ayant reçu les deux doses du vaccin avaient une réponse favorable des anticorps chargés de neutraliser le virus.  

Les personnes atteintes de maladies immunodépressives (comme le lupus, par exemple) ont une réponse plus faible aux vaccins. C’est la raison pour laquelle l’injection d’une troisième dose est prévue par le Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale.

"Cette troisième injection doit intervenir 4 semaines au moins après la deuxième dose, ou dès que possible pour
les personnes qui auraient déjà dépassé ce délai
", précisent-ils. 

J'ai eu le covid à la mi-février, quand dois-je me faire vacciner ?

Moumoune2123

Lors d'une infection datée et avérée par le Covid-19 (symptomatique ou non), les personnes immunocompétentes sont protégées "pendant au moins 3 mois mais plus probablement 6 mois" par l'immunité "post-infectieuse". 

Ainsi, la Haute Autorité de Santé recommande de se faire vacciner après ce délai "de 3 mois après l'infection, de préférence avec un délai proche de 6 mois". 

Dans ce cas, mieux vaut attendre cet été pour vous faire vacciner ! 

Et si je suis allergique à l'adjuvant, je me fais vacciner ?

Boitelannie

Les vaccins disponibles sur le marché en France ne contiennent pas d'adjuvant, vous pouvez alors vous faire vacciner sans aucune crainte. Le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche explique sur son site internet que "les vaccins vivants, les vaccins à ARN et les vaccins vectorisés viraux ne contiennent pas d’adjuvant". 

Cela concerne donc les vaccins : 

Bonjour, le vaccin Pfizer cause-t-il plus de risques allergiques que le Moderna ?

Marie

Si aucune recommandation officielle n'existe en France concernant des risques plus importants d'allergie entre le vaccin Pfizer et Moderna, certaines études américaines peuvent vous éclairer et vous donner un ordre d'idée. 

Les données analysées par le Journal of the American Medical Association sur les 1.893.360 premières doses administrées de Pfizer-BioNTech, du 14 au 23 décembre 2020, ont démontré 21 cas d'allergie grave, soit 11.1 cas par million de doses

Du côté du vaccin Moderna, selon des données du 21 décembre 2020 au 10 janvier 2021, 10 cas d'allergie grave ont été détectés sur 4.041.396 doses administres, soit 2,5 cas par million de doses

Les risques allergiques sont donc, selon ces données officielles, plus importants chez le vacin Pfizer que Moderna. Ils sont toutefois très rares. Si la situation vous inquiète ou que vous avez déjà eu une réaction allergique à un médicament ou un aliment, parlez-en à votre médecin et allergologue. 

Je suis employée d’un institut médico-social je travaille auprès d’enfants handicapés. J’ai 45 ans, ai-je bien le droit au vaccin et quelle preuve apporter le jour J ? Merci.

Ferla

Pour l'instant, le personnel employé dans un institut médico-social auprès d'enfants handicapés n'est pas sur la liste prioritaire des personnes à vacciner. En effet, la priorité est d'abord faite sur l'âge. Mais ça ne saurait tarder.  

Le 9 avril, lors d'un déplacement dans une usine qui embouteille des vaccins dans l'Eure-et-Loire, le président de la République Emmanuel Macron a informé que la vaccination serait "prioritaire pour les enseignants, les AESH [Accompagnant des élèves en situation de handicap] et les personnels au contact de personnes très vulnérables en particulier en situation de handicap", dans les semaines à venir. 

Alors, encore un peu de patience avant de pouvoir prendre rendez-vous et vous faire vacciner ! 

Je reçu les deux doses de vaccin, puis-je me déplacer dans une autre région ?

Jean-Claude

Les mesures de confinement mises en place pour lutter contre la pandémie du Covid-19 en France concernent tous les résidents, sans exception, vaccinés ou non. Il est donc interdit, jusqu'au 3 mai au moins, de se déplacer d'une région à l'autre, selon un arrêt du Conseil d'Etat

Un retraité de 83 ans "a demandé au juge des référés du Conseil d’État de suspendre les restrictions de déplacement prises par le Gouvernement afin qu’elles ne s’appliquent plus aux personnes vaccinées", explique la haute instance dans un communiqué. Le juge des référés a rejeté sa demande en "considérant que les personnes vaccinées peuvent être porteuses du virus et contribuer à sa diffusion". 

Il faudra donc prendre son mal en patience et attendre les prochaines décisions gouvernementales. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société covid-19 #onvousrépond