Les numéros d'urgence en cours de rétablissement dans les 5 départements des Hauts-de-France

Les appels vers les numéros d'urgence 15, 17, 18 et 112 (numéro d'urgence européen) n'aboutissaient pas tous dans la soirée du mercredi 2 juin dans l'Aisne, le Nord, le Pas-de-Calais, l'Oise et la Somme. La situation est pratiquement revenue à la normale au matin du 3 juin.

En fin de journée, mercredi 2 juin, les numéros d'urgence 15, 18 et 112 sont difficiles à joindre dans l'Aisne, le Nord, le Pas-de-Calais, l'Oise et la Somme.
En fin de journée, mercredi 2 juin, les numéros d'urgence 15, 18 et 112 sont difficiles à joindre dans l'Aisne, le Nord, le Pas-de-Calais, l'Oise et la Somme. © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Une panne d'un équipement de routeur chez l'opérateur Orange a gravement perturbé les numéros de secours dans toute la France pendant au moins six heures mercredi soir, suscitant de nombreuses questions sur les conséquences humaines et forçant des ministres à rentrer en urgence de Tunis à Paris.

Il a précisé que la panne résultait d'"un incident technique sur un équipement de type routeur qui achemine le trafic". Samu, pompiers, police etc : cette panne sur un équipement chargé d'acheminer les appels a perturbé massivement l'accès aux numéros d'urgence (15/17/18/112) et aux lignes fixes mercredi entre 18 heures et minuit. De nombreux services de secours étaient difficiles à joindre à travers la France.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a fustigé des "dysfonctionnements graves et inacceptables". Le PDG d'Orange Stéphane Richard a été convoqué à 9 heures place Beauvau pour donner des éclaircissements au gouvernement sur la panne. "Il faut comprendre les causes de l'incident, car Orange a une obligation de résultats et non pas de moyens", a dit jeudi matin Camille Chaize, porte-parole du ministère de l'Intérieur, sur BFMTV. "Je ne dis pas qu'il y a une faute mais il va falloir comprendre le processus, ces systèmes palliatifs. Peut-être qu'il y a un certain nombre de choses à revoir pour se moderniser, c'est peut-être l'occasion de revoir le dispositif de numéros d'urgence pour qu'il soit plus simple et lisible pour le grand public".

Des numéros à 10 chiffres pour suppléer

La sécurité civile avait annoncé mercredi 2 juin que des dysfonctionnements des numéros d'urgence, notamment le 15 pour joindre le samu, le 18 et le 112 pour appeler les pompiers et le numéro d'urgence européenne, étaient observés. Dans les Hauts-de-France, les 5 départements étaient concernés par cette panne venant d'un problème de maintenance chez l'opérateur Orange.

Oise

Selon la préfecture de l'Oise, les perturbations semblent avoir été trés limitées et n'ont concerné que les 18 et 112 : "A titre de comparaison, les appels au 18 ont été en augmentation de 41% pour la nuit dernière en comparaison à celle du 1er au 2 juin (548 appels pour 387). Pour le 15, nous constatons une quasi stabilité des appels : 199 pour 212 entre le 1er et 2 juin et pour le 17 une augmentation de 10% ".

L'opérateur Orange indique un retour à la normale dans la matinée. Néanmoins, en cas de difficulté à joindre les numéros 15, 17 et 18, les numéros à 10 chiffres restent joignables toute la journée pour anticiper toute nouvelle défaillance :

Pour les pompiers : 03 44 14 10 00
Pour le Samu : 03 44 11 21 15 / 06 78 25 58 95
Pour la police ou la gendarmerie : 03 44 45 60 29

Somme

Dans la Somme, les numéros de repli à dix chiffres avaient été mis en place. Jeudi matin, la situation est rétablie, selon la préfecture.

Nord

Dans le Nord, pour joindre le 15, 18 et le 112, il fallait appeler le 03-20-44-57-53 ; pour la gendarmerie (17), le 03-20-61-99-15 ; pour la police, il était possible de composer le numéro du commissariat central compétent pour votre commune : 

Aisne

Dans l'Aisne, la préfecture a communiqué les numéros de repli pour joindre samu, pompiers, police et gendarmerie du département : 

Pas-de-Calais

Dans le Pas-de-Calais, les numéros de repli à joindre en cas d'urgence étaient détaillés sur le compte Twitter de la préfecture du département : 

La panne ciblant de manière aléatoire les appels, quelques préconisations sont de mise pour qu'ils aboutissent : 

Mise en danger d'autrui

"Il y a un véritable problème de mise en danger d'autrui", a lancé sur BFMTV Patrick Pelloux, le président de l'Association des médecins urgentistes de France (Amuf). 

Bouygues Telecom et Altice, la maison-mère de SFR, ont également fait état de perturbations. De source proche du dossier, on a exclu tout "piratage" informatique.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pompiers police sécurité