Paris-Roubaix : un secteur pavé rebaptisé en hommage au coureur belge Michael-Goolaerts

Le secteur pavé du Chemin de Saint-Quentin, reliant Viesly et Briastre (Nord), s'appellera désormais secteur Michael-Goolaerts, en hommage au coureur belge décédé dans sa course en avril.
La plaque déposée en hommage au coureur belge Michael-Goolaerts, mort après sa crise cardiaque sur le secteur pavé de Briastre en 2018.
La plaque déposée en hommage au coureur belge Michael-Goolaerts, mort après sa crise cardiaque sur le secteur pavé de Briastre en 2018. © Gonzague Vandamme pour France 3
Le 8 avril, Paris-Roubaix et le cyclisme perdaient l'un de ses plus jeunes cyclistesMichael-Goolaerts, 23 ans. Le coureur belge chutait, victime d'une crise cardiaque, sur le bord du secteur pavé dit Le chemin de Saint-Quentin (3 000 m), reliant Viesly et Briastre.

Michaël Goolaerts.
Michaël Goolaerts. © DAVID STOCKMAN / BELGA / AFP

C'est là que des élus français, belges, des membres de l'équipe et de la famille du coureur se sont rassemblés ce dimanche pour déposer une plaque rebaptisant le secteur au nom du défunt.
Paris-Roubaix : un secteur pavé rebaptisé en hommage au coureur belge Michael-Goolaerts

Pour honorer la mémoire du sportif, les maires des communes de Briastre et Heist-Op-Den-Berg, commune belge de naissance de Michael-Goolaerts étaient présents. La cérémonie s'est tenue à l'occasion du grand prix cycliste de Briastre.

 
Analyses toxicologiques toujours en cours
De quoi est mort Michael Goolaerts ? L'autopsie a confirmé la mort pâr arrêt cardiaque. Mais on n'en connaît toujours pas la cause exacte. Des analyses toxicologiques ont toujours en cours et une enquête est toujours menée par le Parquet de Cambrai.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
paris-roubaix cyclisme sport faits divers