5 migrants morts au large de Wimereux : deux hommes arrêtés à Londres, soupçonnés d'avoir organisé la traversée

Le 23 avril 2024, un bateau a chaviré avec 112 personnes migrantes à son bord au large de Wimereux, dans le Pas-de-Calais. Dans le naufrage, cinq personnes ont perdu la vie. Parmi elles, Sarah, une fillette de 7 ans, dont le sort a ému la France et l’Angleterre. Le 30 mai dernier, deux hommes de 19 et 24 ans ont été arrêtés à Londres, soupçonnés d'avoir orchestré la traversée tragique.

Parmi les drames qui se déroulent quasi quotidiennement dans la Manche, un épisode avait particulièrement marqué la France il y a deux mois. Alors que les personnes migrantes qui tentent la traversée du détroit du Pas-de-Calais sont malheureusement anonymes et souvent oubliées, le 23 avril 2024, la photo d'une embarcation pleine à craquer n'était cette fois-ci pas passée inaperçue.

Sur le cliché on aperçoit 58 personnes, entassées dans un Zodiac de 12 mètres de long, gilet de sauvetage autour du cou. La photographie déjà aberrante, a été prise après le sauvetage du small-boat, sur lequel 112 personnes étaient initialement agglutinées avant de tomber à l'eau. Un nouveau naufrage, au large de Wimereux, qui a causé la mort de 5 personnes.

Parmi elles, une fillette de 7 ans nommée Sarah, piétinée par les passagers du bateau devant son père, impuissant. Dans la panique, par peur de couler, les occupants du Zodiac ont créé la cohue, se marchant les uns sur les autres. Une situation de chaos dans laquelle la jeune fille a perdu la vie, avant l'arrivée des secours.

Dans une interview accordée à la BBC, Ahmed, le père de Sara revient sur ce traumatisme, en sanglots : "Elle a dit 'aide-moi papa, mais je n'ai pas pu l'atteindre. Il y avait des personnes debout au-dessus de nous, Sara a disparu devant mes yeux, mais j'étais piégé. J'ai dit à un type de bouger, je lui criais dessus et je l'ai frappé, mais il a juste regardé ailleurs."

Deux arrestations à Londres

Plusieurs semaines après ce drame, un court communiqué publié ce lundi par l'Agence nationale anticriminalité (NCA) apporte des nouvelles sur les suites de l'enquête, ouverte pour retrouver les passeurs à l'origine de cette traversée mortifère. La NCA indique que "des ressortissants soudanais âgés de 19 et 24 ans, ont été arrêtés (...) dans la zone de Londres ce jeudi 30 mai."

Les deux hommes ont été présentés à un juge samedi et doivent de nouveau comparaître le 7 juin. L'agence de lutte contre le crime organisé souligne également qu'une procédure d'extradition vers la France "est en cours".

Déjà, le 23 avril, soir du drame, deux Soudanais de 19 et 22 ans, ainsi qu'un Sud-Soudanais de 22 ans, avaient été arrêtés au Royaume-Uni dans le cadre de l'enquête ouverte côté britannique. Tous les trois sont accusés d'avoir "facilité l'immigration clandestine et d'être entrés illégalement au Royaume-Uni". Un autre homme avait également été arrêté dans la foulée portant à 6 le nombre de personnes interpellées dans cette affaire.

L'actualité "International" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "International" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité