Arras : un homme arrêté pour des agressions sexuelles sur mineures, dans le bus

Les faits se sont produits dans un bus. / © MAXPPP
Les faits se sont produits dans un bus. / © MAXPPP

Un homme de 31 ans a été arrêté, ce mercredi, à Arras. Il est soupçonné d'agression sexuelle sur une enfant de 12 ans et une jeune fille de 16 ans, dans le bus. La police lance un appel à témoins pour retrouver pour trouver la trace d'éventuelles autres victimes. 

Par Jeanne Blanquart

Les faits se sont produits dans le bus, sur la ligne 5. Un homme âgé de 31 ans est soupçonné d'avoir agressé sexuellement une enfant de 12 ans. "La mère de la petite fille qui avait été agressée le matin-même a reconnu l'individu attablé à la terrasse d'un café. On a été l'interpeller immédiatement", explique le Commissaire Thomas Guibal, confirmant une information de la Voix du Nord

L'enfant reconnaît tout de suite son agresseur à travers une vitre sans teint. Rapidement, les enquêteurs font le rapprochement avec une autre plainte, déposée 15 jours plus tôt. Une jeune fille de 16 ans, agressée dans les mêmes circonstances. "L'agresseur procède toujours selon le même mode opératoire. Il se place derrière sa victime, pose ses mains sur ses jambes et remonte progressivement sur les cuisses", poursuit le Commissaire. "Les victimes sont très jeunes, et terrorisées.

L'homme, de nationalité tunisienne, est sous le coup d'une fiche de reconduite à la frontière. Il sera reconduit en Tunisie à la fin de sa garde-à-vue, en fonction de la décision de la Préfecture. 


Appel à témoins


L'homme est connu des services de justice; il est d'ailleurs inscrit au fichier judiciaire automatisé des auteurs d'infractions sexuelles, pour des faits similaires. La police pense donc que l'individu a peut-être fait d'autres victimes. Elle lance donc un appel à témoignages. L'homme interpellé est de type méditerranéen, mesure environ 1,70 mètre et a les cheveux courts, rasés sur un côté.  

Si vous ou vos enfants avez été victime de ces agissements, contactez la police au 03.21.24.50.80. N'hésitez pas à laisser un message avec votre nom et vos coordonnées afin d'être recontacté. 

Une troisième victime se serait déjà déclarée ce jeudi matin. 


Sur le même sujet

Visite de chantier au musée de Picardie

Près de chez vous

Les + Lus