• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Attaque déjouée du Thalys en 2015 : l'enquête lève le voile sur le parcours secret d'Ayoub El Khazzani

© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP

Nos confrères du Journal du dimanche ont eu accès au rapport dans lequel se trouvent les aveux de l'auteur de la fusillade.

Par @F3nord

On en sait plus sur le parcours d'Ayoub El Khazzani, auteur de l'attaque du Thalys à Arras en août 2015. Nos confrères du Journal du Dimanche ont réussi à se procurer le procès verbal dans lequel se trouvent les déclarations de l'homme de 28 ans, lorsqu'il est passé aux aveux fin 2016.
 

L'auteur de la fusillade, qui ne se considère "pas comme un massacreur", mais comme "un noble combattant (...), un soldat", a indiqué s'être rendu en Turquie, en mai 2015, dans le but de lutter contre les chiites. Par l'intermédiaire d'un membre de l'État islamique rencontré sur internet, il est emmené en Syrie et formé au maniement des armes."Je lui ai dit que j’étais prêt à mourir, qu’il devait me considérer comme un objet et qu’il pouvait faire de moi ce qu’il voulait" a-t-il indiqué.

De retour en Europe, où les responasbles de l'EI attendent de lui qu'il commette un attentat, il est mis en relation avec un homme qui se fait appeler "Abou Omar", en réalité Abdelhamid Abaaoud, l'un des instigateurs des attentats du 13-Novembre à Paris.

 

Attaque ciblée


C'est ce même Abaaoud qui, deux jours avant l'attaque, a contacté El Khazzani pour qu'il s'attaque à des militaires américains dans le Thalys reliant Bruxelles à Paris. "Il m’a dit que la cible était dans le Thalys, où je devais attaquer des Américains. Abou Omar m’a expliqué qu’il fallait que je prenne un billet pour la première classe, dans le wagon 11 ou 12, dans le Thalys de 17 heures" est-il relaté dans l'article du JDD.
 

Troquant les explosifs conseillés par Abaaoud contre une kalachnikov, El Khazzani a finalement été maîtrisé par les trois hommes. Ces derniers avaient par la suite été décorés par la Légion d'Honneur et reçu la nationalité française.
 

Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus