Covid-19 : 100 000 fleurs de l'opération "des tulipes contre le cancer" détruites, faute de cueilleurs

Des bénévoles récoltent habituellement des tulipes puis les distribuent en échange de dons pour financer la lutte contre le cancer. Cette année à Aire-sur-la-Lys, les cueilleurs n'ont pas pu se déplacer à cause du confinement. Les fleurs sont coupées afin de sauver le bulbe pour l'an prochain. 

Un hectare de tulipes de 20 variétés différentes a dû être tondu à Aire-sur-la-Lys, faute de cueilleurs.
Un hectare de tulipes de 20 variétés différentes a dû être tondu à Aire-sur-la-Lys, faute de cueilleurs. © FRANCE 3
C'est une image qui fait mal au coeur : 92 000 tulipes, sectionnées et perdues, alors qu'elles devaient être échangées contre des dons, habituellement reversés à l'hôpital Jeanne de Flandres à Lille, pour la lutte contre le cancer. Avec le confinement, impossible pour la centaine de bénévoles du Lion's club de venir cueillir ces fleurs et les mettre en bouquet. 
 
Les récoltes de tulipes du Lion's club empêchées par le coronavirus. ©Maïna Sicard-Cras et Jean-Marie Barféty. Montage d'Amandine Maquet.


Inspiré par la technique des Pays-Bas, Guy Français, membre du club, sectionne la tige "qui va alimenter le bulbe qui va grossir et qui pourra reproduire une fleur l'an prochain". Le but est de préparer une meilleure récolte pour le printemps 2021. 


Le club d'Arras fait de la vente directe depuis le bord de la route


Dans le Pas-de-Calais, le champ du club d'Arras jouxte la route. Alors, les bénévoles ont installé un dispositif pour distribuer les tulipes en respectant les consignes sanitaires. En une semaine, 450 bouquets ont été échangés : de quoi tenir l'objectif de 2020 : récolter 20 000 euros, comme l'année dernière.
 

En France, le Lion's club récolte chaque année un million d'euros pour financer la recherche contre le cancer. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société solidarité cancer
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter