VIDEO. Trisomie 21. Grégoire, 20 ans : trouver sa voie avec sa différence

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vincent Dupire avec Hélène Tonneiller et Sébastien Gurak
durée de la vidéo : 02min 30
Grégoire construit sa vie avec sa différence ©FTV / Sébastien Gurak

Une belle histoire et un bel exemple d'inclusion. Celle de Grégoire, 20 ans, porteur d'une trisomie 21. Le jeune homme a suivi une scolarité classique avec son handicap. Et il vient de faire sa rentrée dans un centre de formation d'apprentis à Arras .

Cours pratique pour Grégoire porteur de trisomie 21. Le jeune garçon de 20 s'applique à dresser la table où dans quelques instants, il recevra ses premiers clients tests. Depuis deux semaines, il apprend les bases pour devenir serveur. Pas toujours évident, mais l'élève du Centre de Formation des Apprentis (CFA) d'Arras, est bien entouré.

"Ici, je fais un peu de mise en place : entrées et desserts. Un peu de nettoyage, ramassage des carafes d'eau et ça me plaît !" nous raconte Grégoire, fier de gagner sa vie " Maintenant je vais avoir de l'argent. C'est important ! Et à la fin du mois, je paye un bon restaurant à mes parents."

En plus des leçons à l'école hôtelière, Grégoire réalise son apprentissage dans une cantine étudiante de Douai où il a vite été intégré.

"Y a une vraie bienveillance qui se fait dans la classe naturellement, on l'accompagne vraiment ensemble et il se débrouille très bien", souligne sa professeure de service, " C'est juste qu'il a besoin d'un peu plus de pauses que d'autres élèves. Ce qui n'est pas non plus dérangeant dans l'organisation de la classe."  

Retour chez lui, après un trajet en train ou en bus, un début d'indépendance pour le jeune homme, qui a réussi à faire toute sa scolarité en milieu ordinaire et qui entre dans la vie active avec son salaire d'apprenti. Une belle récompense pour ses parents.

"Pour moi la dignité, c'est aussi le travail", nous confie sa maman : "Quand il travaille, il est très fier et c'est aussi une manière de trouver sa place dans la société -son utilité- et puis d'avoir une vie sociale aussi." 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité