Le cirque Arlette-Gruss annule trois spectacles après une chute de leur chef d'orchestre, le public sera remboursé

En plein entracte ce lundi 26 février 2024, le cirque Arlette-Gruss a été contraint de mettre fin à sa représentation, à Arras. La raison ? Une mauvaise chute de leur chef d'orchestre, qui s'est fracturé l'épaule en tombant. Impossible de continuer le spectacle sans lui, le public sera donc indemnisé.

Une affaire de chute et de cirque. Alors que l'entracte touchait à sa fin, le public venu assister au spectacle du cirque Arlette-Gruss, qui avait posé son chapiteau à Arras ce lundi 26 février 2024, a eu la surprise de ne pas voir l'orchestre revenir sur scène. Il était environ 20h30 lorsque l'équipe du cirque a finalement annoncé ne pas pouvoir assurer la deuxième partie du spectacle et mettre un terme à la soirée.

Une décision malheureuse que la troupe a dû prendre suite à la chute de leur chef d'orchestre, un homme d'une quarantaine d'années, au cours de l'entracte. "Contrairement à ce qui a pu être dit, notre collègue n'est pas tombé d'une échelle mais de sa hauteur", fait savoir Rémy Bécuwe, responsable communication d'Arlette-Gruss. Profitant de la pause que lui offrait l'entracte, le chef d'orchestre s'est rendu dans les coulisses "où il fait très noir" et où "de nombreux câbles traînent au sol". L'homme donc perdu l'équilibre en trébuchant.

Contrairement à ce qui a pu être dit, notre collègue n'est pas tombé d'une échelle mais de sa hauteur.

Rémy Bécuwe, responsable communication d'Arlette-Gruss

Remplacer le chef d'orchestre

Le chef d'orchestre souffre depuis d'une fracture à l'épaule, dont il a été opéré ce mardi. Pour assurer les prochaines représentations, le cirque devra donc remplacer le blessé par son compositeur musical, tout droit venu d'Annecy.

En l'absence de meneur pour l'orchestre, le cirque a été contraint d'annuler la fin de la représentation. Car le rôle de chef d'orchestre est primordial pour le bon déroulé du spectacle. "Au cirque, ce n'est pas l'artiste qui s'adapte à la musique, c'est la musique qui doit s'adapter au rythme de l'artiste", raconte Rémy Bécuwe. "Le chef fait le lien, s'il voit que le numéro dure il doit ajouter des mesures ou au contraire en enlever si le numéro est plus rapide que prévu."

Au cirque, ce n'est pas l'artiste qui s'adapte à la musique, c'est la musique qui doit s'adapter au rythme de l'artiste.

Rémy Bécuwe

Trois solutions de dédommagement

En l'absence de remplaçant pour ce poste clé, le cirque Arlette-Gruss a dû se contraindre à annuler également les deux représentations prévues à Arras ce mardi.

Désormais se pose donc la question du dédommagement du public, qui se voit offrir trois possibilités : assister à l'une des prochaines représentations du cirque, qui s'arrêtera à Lille du 2 au 17 mars, puis à Boulogne et à Dunkerque. Une autre option serait de demander un avoir, pour revenir au spectacle d'Arras en 2025. Troisième et dernière option : le remboursement pur et dur, auprès de la structure où le spectateur a procédé à l'achat.

Pour plus de renseignements, le cirque est joignable par téléphone (08.12.10.64.06) ou directement sur place à Arras, jusqu'à 19h30, avant le démontage et son départ ce mardi vers la MEL.