Migrants : ouverture d'un deuxième centre d'accueil et d'évaluation dans le Pas-de-Calais

© MaxPPP
© MaxPPP

Un deuxième centre d'accueil et d'évaluation de situation va ouvrir dans le Pas-de-Calais. Il remplacera le centre d'accueil et d'orientation installé à Croisilles, près d'Arras. 

Par M. F. avec AFP

Le centre d'accueil et d'orientation (CAO) de Croisilles (Pas-de-Calais), près d'Arras, va devenir un Centre d'accueil et d'évaluation de situation (CAES) censé offrir aux migrants une évaluation plus rapide de leur situation, a annoncé mardi la préfecture.

Ouvert en octobre 2016, le CAO de Croisilles, d'une capacité de 60 personnes, a accueilli après le démantèlement de la "Jungle" de Calais 37 migrants "qui ont tous obtenu le statut de réfugiés et ont rejoint les structures d'hébergement dédiées", a indiqué la préfecture du Pas-de-Calais dans un communiqué.

A partir du 29 septembre, le site, qui sera géré par l'association La vie active, sera le deuxième CAES du Pas-de-Calais, pour une capacité totale de 160 personnes dans ce département (60 à Croisilles et cent à l'abbaye de Belval à Troisvaux, où se trouvent aujourd'hui 90 migrants selon la préfecture).

Il s'agira du troisième centre de ce type en Hauts-de-France, l'autre étant installé à Bailleul (Nord). Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb avait annoncé fin juillet leur création.

D'après la préfecture, les CAES proposent un séjour "dans des conditions dignes", une évaluation administrative "accélérée" avec la présence notamment d'agents de l'Office français de l'immigration et de l'intégration (OFII) et une orientation "immédiate" vers des lieux adaptés à leur situation, comme les Centres d'accueil pour demandeurs d'asile (CADA).

A lire aussi

Sur le même sujet

Témoignage du père d'un patient de l'hôpital Pinel

Près de chez vous

Les + Lus