Un jeune veau a-t-il été dévoré par le puma recherché dans l’arrondissement d’Arras ?

Publié le
Écrit par Martin Vanlaton
Image infrarouge de l'animal captée par les forces de l'ordre la nuit dernière.
Image infrarouge de l'animal captée par les forces de l'ordre la nuit dernière. © Gendarmerie nationale

Alors que sa présence a été signalée il y a désormais quinze jours dans les environs d'Auxi-le-Château (Pas-de-Calais), le mystérieux puma reste introuvable. Les recherches se poursuivent tandis qu'un cadavre de veau potentiellement dévoré par l'animal recherché a été retrouvé.

Les jours passent et toujours aucune trace du puma évoluant en liberté dans l’arrondissement d’Arras depuis quinze jours.  

Aucune, à une exception près. Un signalement fait aux autorités relate la découverte du cadavre d’un jeune animal – un veau mort-né prématuré – qui aurait pu être dévoré par le dit-puma.

En état de décomposition ou dévoré par le puma ? 

Contactés, les services de l’Etat ne préfèrent pour l’heure pas se prononcer. "Il a été porté à notre connaissance qu’un jeune animal aurait été dévoré par l’animal recherché", admet la préfecture du Pas-de-Calais, tout en laissant planer le doute. "Mais au vu de l’état du cadavre trouvé, il ne peut être établi les circonstances de sa mort ni, avec certitude, s’il est en décomposition avancée ou s’il a été dévoré"

"Il a été porté à notre connaissance qu’un jeune animal aurait été dévoré par l’animal recherché".

Préfecture du Pas-de-Calais

Comprendre au travers de cette formulation qu’il est impossible pour l’heure d’attribuer cette découverte au puma recherché puisque les analyses sur le cadavre du veau mort-né sont toujours en cours.  

Un feuilleton débuté il y a quinze jours 

Un nouveau rebondissement alors que le feuilleton a débuté il y a désormais quinze jours.  

Le premier signalement remonte au 13 octobre dernier. Il est environ 18h30 lorsqu’une riveraine aperçoit un gros félin à la sortir d’Auxi-le-Château en direction de Frévent. Les forces de l’ordre sont alors dépêchées sur place et les recherches débutent. Hélicoptère, patrouilles, équipes vétérinaires, agents de l’Office français de la Biodiversité… tous le pistent, sans succès. 

Les services de la gendarmerie parviennent toutefois à capturer une photo de l’animal. La psychose débute. 

Sur les réseaux sociaux, dans un premier temps. Chacun affirme avoir aperçu l’animal. Une lionne, un tigre, un puma ? Parallèlement, les recherches se poursuivent et les appels affluent d’un peu partout du département, de Saint-Pol-sur-Ternoise jusqu’à Berck-sur-Mer. Chaque piste est vérifiée, sans succès.

Le samedi 16 octobre, la préfecture du Pas-de-Calais autorise, à regret, l’abattage de l’animal par les lieutenants de louveterie faute d’informations nécessaires sur ce félin. Une pétition demandant « justice et respect » pour le puma est alors lancée pour sauver l’animal et récolte près de 60 000 signatures.  

Experts, rangers et éthologues proposent leurs services pour capturer l’animal vivant. En vain à ce jour. Les recherches pour identifier l’animal et le capturer se poursuivent dans le même secteur, entre Arras et Auxi-le-Château. Et le mystère reste donc entier. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.