Au Main Square Festival 2024, les jeunes talents régionaux côtoient les têtes d'affiche internationales

L'édition 2024 du Main Square Festival touche à sa fin ce dimanche 7 juillet 2024, après quatre jours de fête célébrant ses vingt ans d'existence. De grands noms se sont succédé sur scène, tel Sam Smith, Justice, Ninho ou Avril Lavigne, mais le célèbre festival est aussi l'occasion pour de nouvelles têtes de faire leurs premiers pas à la Citadelle d'Arras.

Ce dimanche 7 juillet 2024 signe la fin de la fête pour les festivaliers du Main Square Festival 2024, qui a investi la citadelle d'Arras depuis trois jours. Du beau monde attend encore de monter sur scène avant de plier bagage pour cette édition un peu particulière, allongée d'un jour. Lenny Kravitz, Zaho de Sagazan ou encore Avril Lavigne doivent encore enflammer les festivaliers en ce jour d'élections législatives.

Depuis jeudi déjà, de grands noms de la musique française et internationale se sont succédé sur scène : Placebo (qui était déjà à l'affiche de la première édition du festival en 2004), Justice, Ninho, Louis Tomlinson, Sam Smith, Sean Paul, Zara Larsson...

Se faire une place à côté de ces groupes phares relève du défi, que certains artistes ne rechignent pas à relever. "Il faut attraper le public qui vient au départ pour voir les gens qui jouent à 23h ou minuit", explique le chanteur belge Pierre de Maere, révélation masculine aux Victoires de la musique 2023. "Il y a une sorte de séduction qui se met en place, mais c'est bien, c'est une sorte d'école pour nous", ajoute-t-il avec ardeur.

Un festival tremplin pour les jeunes talents

Et l'envie de bien faire se ressent même chez les groupes déjà bien identifiés. C'est le cas du groupe d'électropop Deluxe, formé à Aix-en-Provence il y a quinze ans, et participant au Main Square Festival pour la première fois.

"C'est un honneur mais c'est aussi une responsabilité, parce qu'on a envie de très bien faire et de montrer le maximum de ce qu'on peut faire sur scène", témoigne l'un des six membres du groupe. "On a envie de laisser une empreinte ce soir, on va casser le Main Square comme on dit !"

Mais le Main Square Festival, qui accueille environ 130 000 spectateurs sur quatre jours, affiche aussi clairement l'ambition d'être un tremplin pour les tout jeunes talents. Telle la jeune chanteuse de pop indé Amouë, originaire des Hauts-de-France, et qui fait partie des artistes "en développement" partageant l'affiche avec des grandes stars.

"C'est une chance incroyable", sourit la jeune femme, qui ne compte pas se laisser impressionner par la foule pour autant. "Je suis toujours partie du principe que petite ou grande scène, 100 personnes ou 10 000 personnes, c'est la même énergie". Une première fois inoubliable pour la jeune chanteuse, qui renouvellera peut-être l'expérience dans quelques années, qui sait ?

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité