Avec la chaleur, prolifération inhabituelle de moustiques dans le Pas-de-Calais : "il ne s'agit pas de moustiques tigres"

durée de la vidéo : 00h02mn03s
Le sujet de discussion à Oye-Plage actuellement : l'invasion de moustiques. ©France Télévisions. Damien Deparnay et Flavien Bellouti

Les fortes chaleurs du mois d'août et septembre expliquent cette invasion de moustiques à Oye-Plage (62), commune du littoral bordée de cours d'eau et d'étangs propices à la reproduction des insectes. Un phénomène qui s'arrêtera si les températures baissent. En attendant, certains décrivent "un enfer".

C'est un phénomène qui perturbe la vie des habitants d'Oye-Plage depuis la mi-septembre. Et les chaleurs des derniers jours, mêlées de pluie, n'arrangent rien. Les professeurs de sport et leurs élèves, les agents de la ville, ont fait part de la présence massive de moustiques. Le maire, Olivier Majewicz, explique que cela a commencé vendredi 15 septembre. "Les professeurs de sport et les élèves du collège des Argousiers se sont plaints de la présence de moustiques aux abords des terrains de sport. Cela a continué avec les retours des agents de la ville, dont un s'est fait particulièrement piquer".

"Nous avons fait une publication sur nos réseaux sociaux", continue le maire et les retours ont été "plus nombreux". Et les réactions en disent long : "Confirmation aussi dans le quartier du fort d'Oye...une horreur !!! Jamais autant  piquée", explique Nathalie au milieu d'une centaine de témoignages qui vont tous dans le même sens. 

Du coup, les services de l'ARS, Agence Régionale de Santé, ont été sollicités, notamment pour expliquer la présence de cette recrudescence de moustique - probablement liée à la présence d'étangs et ruisseaux qui traversent cette commune du littoral. 

"Ce ne sont pas des moustiques tigres"

Guy Chandelier, président de l'amicale des pêcheurs d'Oye-Plage s'étonne encore du phénomène. "Il y avait une nuée de moustiques. Je n'ai jamais vu ça, ils rentraient dans les voitures et les pêcheurs se sont sauvés".

"Les fortes chaleurs du mois d'août et de début septembre expliquent sans doute une plus forte reproduction des moustiques", estime Teddy Lauby, directeur général des services à la mairie de Oye Plage.

Conséquence, les deux pharmacies de la commune ont été prises d'assaut sur les répulsifs antimoustiques. La bonne nouvelle assure Monsieur le maire c'est que : "ce ne sont pas des moustiques tigres".

Dans les Hauts-de-France, seul le département du Pas-de-Calais pour le moment est en vigilance orange pour les moustiques. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité