Ancien élu tué à Béthune : une femme mise en examen pour homicide volontaire

Le corps d'Henri-Claude Honnart avait été retrouvé lundi en fin d'après-midi à la maison des syndicats de Béthune. Une femme s'était rendue au commissariat dans la soirée. Elle a été mise en examen et écrouée ce mercredi à l'issue de sa garde à vue. 

Une femme d'une soixantaine d'années a été mise en examen mercredi soir pour homicide volontaire et placée en détention provisoire, deux jours après la mort d'Henri-Claude Honnart, a-t-on appris de source judiciaire, confirmant une information de La Voix du Nord. Elle s'était rendue d'elle-même au commissariat de Béthune, dès lundi soir. Elle se présentait alors comme la maîtresse de la victime, selon une source proche de l'enquête.
 
Quelques heures auparavant, aux environs de 17h, le corps de cet ancien élu municipal avait été découvert au quatrième étage de la maison des syndicats, lieu où il "dispensait régulièrement des formations", a précisé le parquet. Il présentait des blessures à l'arme blanche. Henri-Claude Honnart était âgé de 58 ans et connu dans la commune pour ses engagements associatifs et son rôle en tant qu'adjoint à l'urbanisme sous la précédente mandature.

Selon l'avocat de la mise en cause, contacté par l'AFP, celle-ci "conteste toute intention d'homicide". Me Xavier Brunet n'a pas souhaité s'exprimer sur la relation qu'entretenait sa cliente avec la victime. 

 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité