• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

2 interpellations durant la manifestation des lycéens dans les rues de Boulogne-sur-Mer

© Gonzague Vandamme
© Gonzague Vandamme

Plus de 200 lycéens manifestent pacifiquement dans les rues de Boulogne-sur-mer, dans le Pas-de-Calais, depuis ce mardi matin. Ils sont venus majoritairement des lycées Giraux-Sannier, Branly et Mariette et protestent contre la réforme du baccalauréat et le manque de places dans les universités.

Par Isabelle Girardin

Un peu plus d’une centaine de lycéens, se sont réunis ce mardi matin devant le lycée Giraux-Sannier situés à Saint-Martin-Boulogne près du centre hospitalier. Parmi eux quelques adultes, en gilets jaunes, qui faisaient office de service d'ordre. Les élèves ont rejoint ceux du lycée Branly, pour un mouvement de protestation contre la réforme du baccalauréat et le manque de place dans les universités. Le cortège à ensuite rejoint le lycée Mariette où plusieurs autres lycéens se sont joint au mouvement.

 


c'est prés de 250 élèves qui se sont regroupés dans la vieille-ville de Boulogne-sur-Mer, devant le Tribunal et l'Hôtel de ville, pour chanter et manifester pacifiquement.

Deux lycéens ont été interpellés depuis ce matin.

Vers midi, la manifestation lycéenne descendait la Grande-Rue, en direction de la place Dalton, avec l'intention de bloquer la circulation au niveau de la rue Thiers.
La police, présente sur place, les en a empêché, interpellant un jeune homme au motif qu'il entravait la circulation. Il est actuellement toujours en garde à vue. Il aurait refusé d'obtempérer malgré un rappel à l'ordre.

Les lycéens ont ensuite remonté la rue, pour se diriger vers la sous-préfecture. En début d'après-midi, une adolescente a elle-aussi été interpellée pour une vérification d'identité. Elle a très vite été remise en liberté.

Depuis plusieurs jours, des lycéens manifestent en France dans le sillage du mouvement des Gilets jaunes. Ce matin, selon le ministère de l'Education Nationale, prés de 170 lycées sont perturbés en France, dont une soixantaine bloqués.
 

Des syndicats lycéens avaient annoncé un #MardiNoir.

 

Sur le même sujet

Retour sur le 18 mai et l'au revoir d'Anne-Sophie Roquette au LOSC

Les + Lus