Après la découverte de plusieurs kilos de cocaïne, un air de chasse au trésor d'Audresselles au Cap Gris-Nez

Depuis samedi, plusieurs "pains" de cocaïne ont été découverts sur les plages de la côte d'Opale, le long de la Manche entre Audresselles et le Cap Gris-Nez. Ces découvertes attirent des curieux de régions voisines, motivés par la valeur marchande de la drogue.

Il y avait ce jeudi matin, plus de monde que d'ordinaire sur le parking du Noirda à la sortie d'Audresselles. À côté des habituels promeneurs aux cheveux grisonnants, d’autres beaucoup plus jeunes sont parfois venus de loin.  Mais pas pour profiter du soleil qui brille sur la Côte d’Opale aujourd’hui. "On est arrivé dans la nuit vers 4 heures du matin" explique Sami*. Le jeune homme aux yeux cernés par la fatigue a fait la route depuis le Val d’Oise avec deux amis. Ils espèrent récupérer un paquet contenant de la cocaïne. "Pour l’instant on est bredouille, je pense que l’on va rentrer ça  ne sert à rien de rester c’est fini". Vers 6h du matin le groupe a été contrôlé par un peloton de surveillance et d’intervention de la Gendarmerie Nationale (PSIG). 

Plus au nord, vers le "Cran aux Oeufs" à proximité du Cap Gris-Nez, on croise deux autres jeunes hommes en train de rouler un joint. Eux sont arrivés d’Amiens. "Cette nuit c’était la folie! On était au moins 50 à chercher sur la plage, mais on a rien trouvé". Tous sont attirés par la valeur marchande de ces paquets. Ils contiennent chacun un peu plus d’un kilo de poudre : "personnellement, si j’en trouve un je ne saurais pas quoi en faire. Par contre, je sais à qui le ramener et lui se chargera du reste. On parle quand même de 25 à 30 000 € par paquet" indique Jérôme*.

Une enquête ouverte

Depuis samedi 11 septembre, plusieurs promeneurs sont tombés par hasard, sur des paquets entourés de ruban adhésif noir avec de la cocaine à l’intérieur. Une information confirmée par le parquet de Boulogne-sur-mer ce matin  "À trois reprises des promeneurs se sont présentés spontanément à la gendarmerie de Marquise. Pour l’instant on en est à douze kilos" indique le Procureur de la République adjoint, Patrick Leleu. 

Une enquête pour trafic, détention et transport de stupéfiants a été ouverte. Elle est menée par la brigade de recherche de la gendarmerie de Calais. Pour l'instant, difficile d’expliquer comment la drogue s'est retrouvée sur les plages du Pas-de-Calais : "on peut imaginier plusieurs choses. Peut-être une chute accidentelle d’un des bateau de transport, ou un délestage volontaire face à un potentiel contrôle" ajoute Patrick Leleu. 

Que faire si vous tombez sur un paquet ? 

Pour les habitués des ballades sur la côte qui pourraient se retrouver face un tel colis, le Procureur adjoint donne quelques indications. "Il faut soit prévenir les forces de l’ordre ou bien ramener le “pain” à la gendarmerie la plus proche". Dans le cas contraire, vous risquez d'être poursuivi pour détention de produit stupéfiant. Rappelons que cette portion du litoral est très surveillée chaque nuit par les forces de l'ordre car c'est d'ici que partent de nombreuses embarcations de migrants vers le Royaume-Uni.  

Déjà à l'automne 2019, plusieurs centaines de kilos de drogue s'étaient échoués sur la côte Atlantique, de la Charente Maritime au Pays Basque. Un important dispositif policier avait été instauré, il avait permis de récupérer plus d'une tonne de drogue. 

* : les prénoms ont été modifiés 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
drogue faits divers justice société côte d'opale nature parcs et régions naturelles