Boulogne-sur-Mer : dans les coulisses d'un nouveau centre de formation pour sportifs de haut niveau

Le centre a vocation a être agréé. / © @F3Nord
Le centre a vocation a être agréé. / © @F3Nord

Un tout nouveau centre de formation pour sportifs de haut niveau vient d'ouvrir à Saint-Martin-Boulogne. 

Par Jeanne Blanquart

Ces joueurs de foot des équipes jeunes de Boulogne ont un nouveau lieu de vie... Depuis 4 mois, ils vivent dans ce nouveau centre de formation de haut niveau. "Par rapport à d'autres clubs, quand on regarde la distance de notre chambre, de nos vestiaires, et le trajet d'entraînement, on prend peut-être deux minutes. C'est à dire que même une personne qui est en retard peut arriver à l'entraînement une minute après", précise Andy Sambu, joueur U19 USBCO.

Saint-Martin : dans les coulisses d'un nouveau centre de formation pour sportifs de haut niveau
>> Un reportage de Nicolas Carvalho, Nathalie Haberer et François Lefebure. 


Le centre de formation multisports vient d'être inauguré par les représentants de la communauté d'agglomération du Boulonnais, du département et de la région, qui ont financé cette structure digne du plus haut niveau, avec un objectif bien précis : "permettre aux différents clubs sportifs de pouvoir à la fois attirer et fidéliser des jeunes, leur donner des conditions de formation complètes : formation sportive, certes, mais aussi formation éducative", explique Frédéric Cuvillier, président (PS) de la CAB. 


Prêt à être agréé


12 jeunes joueurs y vivent et y dorment toute la semaine, rejoints par 8 autres le week-end. Un confort qui aide les joueurs à toujours rechercher la performance. "C'est vrai qu'un outil comme on a là, c'est un outil qui est prêt à être un centre de formation agréé", explique Franck Caron, responsable formation USBCO. "Tout est prêt et c'est l'objectif du club à moyen terme. Si on a le bonheur de retrouver le haut niveau au niveau de l'équipe première, on a une structure qui est prête à fonctionner."

Et pour les pensionnaires, cet outil doit permettre, un jour peut-être, de rejoindre l'équipe professionnelle.


Sur le même sujet

À La Bassée, les gendarmes toujours bouleversés après le sacrifice d'Arnaud Beltrame

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés