À Boulogne-sur-Mer, des lycéennes réclament le droit de s’habiller librement

Plusieurs élèves se sont rassemblés, ce vendredi matin, devant le lycée Branly de Boulogne-sur-Mer. Ils protestaient contre des propos qu’auraient formulés l’équipe de surveillants à l’encontre de plusieurs lycéennes sur leurs tenues vestimentaires.
Des lycéennes réclament le droit de s'habiller librement
Des lycéennes réclament le droit de s'habiller librement © MaxPPP
Plusieurs dizaines d'éléves se sont regroupés, ce vendredi, devant le lycée Branly à Boulogne-sur-mer. Le mot d’ordre de cette manifestation avait été donné, hier, sur les réseaux sociaux où une élève racontait avoir été sanctionnée, d’une heure de colle, en raison de sa jupe jugée trop courte ou de l'absence de soutien-gorge. "Six filles du lycée E.Branly de Boulogne-sur-Mer ont reçu des réflexions désobligeantes de la part de surveillantes. (...) Une des surveillantes a justifié le viol par la tenue jugée «provocante»", pouvait-on notamment lire sur Twitter. "J’ai véritablement honte d’être dans un tel lycée. Je suis libre de mes droits, c’est inacceptable.", écrit une autre lycéenne. La sanction a été niée par l'établissement. "Il n’y a pas eu de répression", a expliqué le proviseur à La semaine dans le Boulonnais.

"Eduquez vos fils"

Selon la Voix du Nord, des élèves ont accroché des pancartes sur les arbres face à l’établissement. Des pancartes répondant aux propos qui semblent avoir été tenus à l’intérieur de l’établissement : « La tenue ne justifie pas le viol » ou « Eduquez vos fils ». 

Plusieurs témoignages rapportent que d'autres jeunes filles ont aussi été rappelées à l'ordre sur "l'absence de soutien gorge" ou "leurs tee-shirts trop courts laissant découvert leur ventre".

Le proviseur du lycée a tenté une médiation pour apaiser la situation. Il n’a pas répondu à nos sollicitations téléphoniques.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
côte d'opale nature parcs et régions naturelles éducation société